Asile : Wathelet rejette les accusations de laxisme

09/12/10 à 11:17 - Mise à jour à 11:17

Source: Le Vif

Melchior Wathelet, Secrétaire d'Etat à la politique d'Asile et de Migration, défend la politique menée par la Belgique dans ce domaine et rejette les accusations de laxisme.

Asile : Wathelet rejette les accusations de laxisme

© Belga

Dans des entretiens accordés au Soir, à La Première et à De Morgen, Melchior Wathelet ne nie pas le problème actuel de l'accueil des demandeurs d'asile. Il indique cependant que les chiffres de 2010 sont comparables à ceux de 2009, et représentent la moitié de ceux de 2000.

Le Secrétaire d'Etat s'insurge contre les accusations de laxisme dans le retour des illégaux : environ 9000 expulsions auront lieu en 2010, soit plus que les années précédentes.

M. Wathelet veut mettre en place, un plan d'action pour améliorer la politique d'éloignement. En premier lieu, il vise les étrangers en séjour illégal qui finissent une peine de prison. Il réclame également une meilleure collaboration entre l'Office des étrangers et les directeurs de prison.

En outre, il demande un plus grand effort d'information de Fedasil pour les demandeurs déboutés et s'adresse aux communes, chargées de notifier les ordres de quitter le territoire. Une circulaire sera adressée aux bourgmestres pour leur rappeler la nécessité de leur collaboration afin d'accélérer le processus.

Pour assurer les retours, l'outil le plus utile demeure les accords de réadmission à conclure avec les pays d'origine, estime le secrétaire d'Etat. Un accord avec le Kosovo sera ratifié en janvier et un autre est en négociation avec le Brésil. Devenue un incitant au départ, la prime de retour de 250 euros sera supprimée pour les ressortissants d'Albanie, de Bosnie et de Serbie.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires