Asile: le gouvernement avalise la création de 2.500 places d'accueil

06/08/15 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Belga

Un Conseil des ministres a donné jeudi par voie électronique son aval à la création "en urgence" de quelque 2.500 places d'accueil supplémentaires pour faire face à l'afflux de demandeurs d'asile en Belgique, a annoncé le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Theo Francken.

Asile: le gouvernement avalise la création de 2.500 places d'accueil

Theo Francken © BELGA

"L'afflux important des demandeurs d'asile nécessitait de prendre des mesures urgentes. J'ai ainsi proposé au gouvernement cette mesure d'urgence afin que je puisse offrir une place d'accueil à toutes les personnes qui introduisent une demande d'asile", a indiqué M. Francken (N-VA) dans un communiqué. Un budget de quelque 15 millions d'euros a été également approuvé par le Conseil des ministres afin de permettre la création de ces places d'accueil supplémentaires en faisant appel aux réserves de Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, prévues spécialement pour ce genre de situation de crise.

"Aucun budget supplémentaire n'a été demandé au gouvernement. Ces mesures sont temporaires et certaines places seront opérationnelles dans deux semaines", a précisé M. Francken. Afin de créer ces places d'accueil supplémentaires, le secrétaire d'État a invité autour de la table les différentes instances pour trouver des locations d'accueil. Une liste complète des sites qui pourraient accueillir rapidement ces nouvelles places a été constituée dans un souci de disponibilité des lieux. Ont été ainsi retenus la caserne Saint-Jean de Tournai (de 450 places au minimum à 790 au maximum), les quartiers (militaires, dont certains sont vides) de Houthalen-Helchteren (600), Westakkers de Saint-Nicolas/Beveren-Waas (250), Asiat de Vilvorde (124) et les casernes Saint-Laurent à Liège (100). Sont également repris sur cette liste les sites déjà actifs et susceptibles d'être étendus de Fedasil de Florennes (132), le centre d'accueil du Samu Social de Bruxelles (300) et des places auprès des Croix-Rouge francophone et flamande (300 également). De plus, les centres de Holsbeek et de Woluwe-Saint-Pierre, d'une capacité de 80 places chacun, vont rouvrir.

M. Francken a rappelé qu'il avait déjà pris "un bon nombre de mesures" afin de répondre à l'afflux important des demandes d'asile, notamment l'activation de 2.100 places tampons.

Mais ces deux dernières semaines, les demandes d'asile ont tellement continué d'augmenter qu'il fallait rapidement intervenir.

"J'ai donc invité les différentes instances autour de la table pour constituer une liste reprenant des sites capables d'accueillir rapidement des personnes à court terme", a expliqué le secrétaire d'État.

Dans le contexte mondial actuel, les demandes d'asile ne cessent d'augmenter. Et cette réalité vaut également en Belgique. Alors qu'au premier trimestre 2015 les demandes étaient encore stables voire précédemment en baisse, on enregistre une hausse continue depuis le mois de mai passant de 1.289 demandes en avril à 2.960 demandes en juillet.

Le gouvernement avait déjà approuvé une série de mesures pour le court, le moyen et le long terme. Mais des mesures supplémentaires s'imposait, avec, au cours des deux dernières semaines, un taux d'occupation général de 91,28% et de 98,67% dans l'accueil collectif.

Les 2.960 demandes d'asile enregistrées en juillet représentent un chiffre bien supérieur à la moyenne mensuelle durant la crise d'asile de 2011, qui était de 2.123 demandes. M. Francken a assuré avoir contacté chaque bourgmestre concerné "afin de discuter de la situation et de répondre aux nombreuses questions qui se posent".

Avec Belga

Nos partenaires