Arrivée des premiers voyageurs belges évacués d'Egypte

01/02/11 à 18:57 - Mise à jour à 18:57

Source: Le Vif

Trois avions ont atterri mardi vers 16h30 à l'aéroport de Zaventem avec à leur bord 453 voyageurs du tour-opérateur Jetair, qui avaient préalablement été évacués d'Egypte, a annoncé mardi une porte-parole du groupe dans un communiqué.

Arrivée des premiers voyageurs belges évacués d'Egypte

© EPA

Un quatrième avion transportant 170 passagers arrivera à Zaventem mardi soir vers 22h. Jetair a évacué lundi tous ses voyageurs des 6 aéroports égyptiens vers Antalya en Turquie. La moitié d'entre eux a décidé de rentrer en Belgique. Les autres ont, quant à eux, choisi de poursuivre leurs vacances en Turquie. Jetair a par ailleurs rappelé que les clients qui avaient réservé des vacances pour l'Egypte avec un départ prévu d'ici fin mars pouvaient modifier leurs vacances sans frais.

Les Iles Canaries, populaires pour les touristes qui modifient leurs vacances

De nombreux clients des tour-opérateurs qui avaient réservé un voyage vers l'Egypte ou la Tunisie pour les prochaines semaines, ont choisi de modifier la destination de leurs vacances. Les Iles Canaries sont les plus populaires pour les touristes qui modifient leurs vacances.

Si les tour-opérateurs ne peuvent pas fournir de chiffres précis sur cette tendance, Thomas Cook estime qu'environ la moitié de ses clients qui devaient partir en Egypte ou en Tunisie ont opté pour une autre destination. Tant Thomas Cook que Jetair ont prévu des vols supplémentaires vers les Iles Canaries.

Ces avions se remplissent bien, explique le porte-parole de Thomas Cook, Baptiste van Outryve, qui précise que tous les clients ne choisissent toutefois pas cette destination. "Certaines personnes ont des souhaits spécifiques: ils veulent par exemple faire de la plongée. Zanzibar se révèle alors une alternative intéressante. Tout comme le Sénégal", ajoute-t-il.

Chez les deux tour-opérateurs, les clients qui avaient réservé pour un départ en Egypte avant le 31 mars peuvent modifier leur billet sans frais. Pour la Tunisie, cette mesure concerne les vols jusqu'à la fin du mois de février. Les clients peuvent également opter pour une annulation de leur voyage ou un report. Jetair et Thomas Cook affirment qu'ils reprendront leurs vols vers ces pays en fonction de la situation sur place et des avis des Affaires étrangères. Le tourisme est une source importante de revenus pour l'Egypte: en 2009, il avait rapporté 10,8 milliards de dollars (7,85 milliards d'euros) à ce pays.

La situation en Egypte ne fera pas grimper le prix des vacances

Par ailleurs, la situation en Egypte ne fera pas grimper le prix des vacances dans les jours à venir, a annoncé mardi Jetair, contredisant ainsi des propos tenus par la Fédération belge des tour-opérateurs dans le journal Het Laatste Nieuws.

Au vu de la situation en Egypte, le tour-opérateur a mis en place des vols supplémentaires vers d'autres destinations et plus particulièrement vers les Iles Canaries. "Cette solution ne serait pas possible si l'on augmentait les prix maintenant", explique Hans Vanhaelemeesch. Les vacances d'été ne seront pas non plus plus chères, annonce Jetair.

"Les prix augmentent et diminuent en permanence, c'est classique. Mais pour l'instant, il n'y a pas de fluctuation exceptionnelle", souligne Jetair. L'Association belge des tour-opérateurs a avertit mardi dans le journal Het Laatste Nieuws que les prix des hôtels et des billets d'avion pourraient grimper durant les semaines à venir pour des destinations comme le Maroc, les Iles Canaries et la Turquie car la demande supplante petit à petit l'offre pour ces destinations. Les touristes qui ont dû annuler leur voyage en Egypte (ou encore en Tunisie) sont en effet nombreux à réserver en même temps un voyage vers ces endroits. Les voyages tout compris - avec l'hôtel, le vol et l'organisation du voyage - ne devraient, quant à eux, pas être beaucoup plus chers. "Ces prix sont fixés dans la brochure pour toute la saison et sont très rarement augmentés", a indiqué Claude Pérignon de la Fédération belge des tour-opérateurs.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires