Arrêt de Doel 4: l'importation d'énergie pose problème

18/08/14 à 06:49 - Mise à jour à 06:49

Source: Le Vif

Les importations d'énergie depuis la France seront moins importantes l'hiver prochain, indique lundi au journal Het Laatste Nieuws une source bien informée des services de sécurité.

Arrêt de Doel 4:  l'importation d'énergie pose problème

© Belga

Ce problème s'ajoute à la fermeture de trois réacteurs nucléaires. L'hiver prochain, lors de pics de consommation, la Belgique pourrait avoir besoin d'une importation constante d'énergie venant de l'étranger et atteignant 3.500 MW. Mais d'aucuns se demandent si cela sera possible. Un transformateur déphaseur à Monceau-sur-Sambre, qui optimalise la capacité d'importation entre la France et la Belgique, a été détruit en mars dernier par deux explosions.

Sur le site internet de l'opérateur, il est indiqué que l'élément du réseau Monceau (B)- Chooz (Fr) est "indisponible" jusqu'au 31 décembre. Une porte-parole du gestionnaire de réseau Elia indique cependant que la réparation du transformateur est "presque terminée" mais qu'aucune date précise ne peut encore être communiquée.

Le transformateur déphaseur à Zandvliet nécessite par ailleurs un entretien et la capacité d'importation depuis les Pays-Bas est donc également amoindrie.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

Nos partenaires