Armée : Vandeput assure que son plan stratégique est toujours en cours d'élaboration

30/03/15 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Belga

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, a déploré lundi la énième divulgation par la presse d'un document interne à son département - indiquant cette fois que l'armée devra, dans tous les cas de figure, abandonner à l'avenir un certain nombre de tâches -, en soulignant qu'une telle fuite n'aide pas à gérer le dossier de l'avenir de la Défense en toute sérénité.

Armée : Vandeput assure que son plan stratégique est toujours en cours d'élaboration

© Belga

Il a, dans un communiqué, dit constater "avec une grande contrariété" qu'un document interne a de nouveau été divulgué, par la radio-télévision VRT et par le journal 'De Standaard'.

Le développement d'une vision stratégique est un processus éminemment itératif dans lequel une dynamique de questions et réponses prend forme entre le niveau politique d'une part et l'administration de l'autre, a expliqué M. Vandeput (N-VA). Selon lui, l'étude divulguée lundi "n'est donc certainement pas une étude ou un concept définitif", mais "une des étapes nécessaires" du processus d'essais et erreurs en vue d'obtenir une vision du futur de la Défense qui bénéficie d'un soutien général.

Le ministre a présenté lundi matin à l'ensemble de l'état-major de la Défense une analyse globale de l'environnement sécuritaire national et international auquel la Belgique est confrontée aujourd'hui et le sera pour les prochaines années. "Cette analyse objectivante constitue la base de définition des tâches essentielles et du portefeuille capacitaire y afférent pour le dessin d'une future Défense belge, une Défense comprenant un ensemble de capacités adaptables pour pouvoir préserver les intérêts de la sécurité nationale de ce pays encore en 2030", souligne le texte.

Dans les prochaines semaines, les tâches essentielles et le portefeuille de capacités y afférent seront étudiés en détail et un cadre budgétaire détaillé sera également calculé pour ce concept. "A ce moment-là - et pas avant - le ministre présentera en débat à ses collègues ministres et au Parlement sa vision stratégique", poursuit le communiqué.

Cela signifie également qu'il n'y a aujourd'hui encore aucune décision concrète concernant la fermeture de l'une ou l'autre caserne. De telles décisions ne seront à l'ordre du jour qu'à partir du moment où le ministre aura présenté sa vision stratégique au gouvernement, après les vacances de Pâques, et seront dès lors prises en fonction du cadre budgétaire que le gouvernement aura prévu sur le long terme, à l'horizon 2030, pour la Défense.

"Tout dépendra finalement de la volonté du politique et de la société de mettre des moyens financiers à disposition pour garantir notre sécurité nationale dans le cadre de l'Otan, de l'UE et des Nations unies", ajoute M. Vandeput, tout en soulignant que la divulgation de documents tels que cette "étude du 6 mars" n'aide certainement pas à gérer ce dossier important en toute sérénité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires