Armée : un nécessaire rééquilibrage linguistique

03/06/11 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif

"J'avais déjà parlé de la flamandisation de l'armée, a déclaré le député Denis Ducarme (MR), vice-président de la commission de la Défense de la Chambre, mais la parole d'un politicien est moins écoutée que celle d'un pompier ou d'un joueur de foot." Ou d'un colonel de l'armée de l'air.

Armée : un nécessaire rééquilibrage linguistique

© BELGA

Denis Ducarme participait, en effet, à un débat avec le colonel Gennart, l'ancien commandant de la base de Florennes, dont les propos directs (repris dans le livre Vers une armée flamande, du journaliste Thierry Wagener, paru aux éditions La Muette) ont secoué le monde politique.

"Le rééquilibrage linguistique, de l'armée comme de toute la fonction publique, devra être une question de gouvernement", a poursuivi le député au cours de ce débat qui était organisé à Namur par le Rassemblement Wallonie-France (RWF). Le président de celui-ci, Paul-Henry Gendebien, a pour sa part mis l'accent sur l'appropriation de tout le matériel lourd de l'armée par la Flandre : elle a les navires, soit, mais elle veut aussi les chars, l'artillerie, et maintenant les avions de Florennes. En cas de séparation de la Belgique, lors du partage des actifs, la localisation de ceux-ci sera en effet un critère déterminant.

M.D

En savoir plus sur:

Nos partenaires