Armée: le PS dénonce des promesses à crédit, Ecolo un ministre vivant au-dessus de ses moyens

30/06/16 à 19:36 - Mise à jour à 19:36

Source: Belga

(Belga) La facture de la "vision stratégique" de la Défense du gouvernement Michel est renvoyée aux prochains gouvernements, s'étonne le PS tandis qu'Ecolo dénonce l'absence de choix.

Armée: le PS dénonce des promesses à crédit, Ecolo un ministre vivant au-dessus de ses moyens

Armée: le PS dénonce des promesses à crédit, Ecolo un ministre vivant au-dessus de ses moyens © BELGA

"Le gouvernement innove dans l'achat à crédit puisque la facture sera presque totalement envoyée aux prochains gouvernements. Facile en effet de s'engager à augmenter le budget de la Défense de plus de 6,5 milliards d'euros... entre 2019 et 2030 ! Pour ne pas arriver nu au sommet de l'OTAN, le premier ministre se drape dans ses promesses à crédit", a souligné le député Sebastian Pirlot (PS). Rien n'est tranché, regrettent les socialistes qui épinglent les interrogations sans réponse: services à la nation, recrutements, avenir des casernes, économies annoncées, retombées industrielles des achats annoncés, etc. Aux yeux des écologistes, la "vision stratégique" s'apparente à un travail réalisé dans l'urgence en vue du sommet de Varsovie. Le député Benoît Hellings pointe par ailleurs du doigt la confirmation de l'achat de 34 avions de chasse. "L'achat de 34 chasseurs-bombardiers, c'est uniquement pour l'apparat. Ce n'est ni rationnel ni budgétairement responsable pour un pays comme la Belgique. Avec le déblocage d'un budget stratosphérique pour ces avions, le ministre Vandeput vit clairement au-dessus de ses moyens, ou plutôt de nos moyens", a-t-il déclaré. (Belga)

Nos partenaires