Armée belge cherche gros porteur pour ses hélicos

24/01/13 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Le Vif

Les deux Agusta A-109 médicalisés que le gouvernement belge a promis à la France dans le cadre du conflit malien n'ont pas encore quitté la Belgique. La Défense cherche un gros porteur Antonov pour les faire parvenir à Bamako.

Armée belge cherche gros porteur pour ses hélicos

© Image Globe

Dès la mi-janvier, le gouvernement belge a décidé, en comité ministériel restreint, d'apporter un soutien logistique à l'armée française dans son intervention au Mali contre les bastions islamistes. Avant même l'accord du Parlement, deux C-130 Hercules se sont envolés pour la Côte d'Ivoire, d'où ils ont effectué leurs premiers vols sur le Mali. Le mandat prévoit qu'ils transportent des hommes et du matériel à partir de cinq bases situées dans les pays voisins. Quelques 75 militaires belges participent également à l'opération Serval. Le gouvernement Di Rupo a, en outre, promis d'envoyer sur le terrain, à Bamako, deux hélicoptères Agusta A-109 médicalisés, mais ils ne sont pas encore opérationnels.

"Nous cherchons un gros porteur dans lequel nos deux hélicos et le matériel nécessaire pourraient prendre place, nous dit-on au cabinet de la Défense. Nous avons des contacts avec des firmes privées russes et ukrainiennes qui disposent d'Antonov, mais nous n'avons pas encore trouvé d'appareil disponible."

Si l'attente d'un tel "taxi" se prolonge, l'armée belge a un "plan B" : elle ferait appel aux C-130 du 15e Wing. Toutefois, un C-130 ne peut embarquer qu'un seul Agusta à la fois et doit, en outre, effectuer une escale entre Melsbroek et le Mali. "Ce serait une solution plus coûteuse, estime-t-on au cabinet De Crem. Mais il faudra peut-être y recourir, car nous avons prévu d'envoyer les hélicos au Mali ce dimanche ou lundi."

En savoir plus sur:

Nos partenaires