Armand De Decker prédit la disparition des FDF

15/05/12 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Le Vif

Le sénateur Armand De Decker (MR) a prédit la disparition du FDF "dans les cinq à dix" ans à venir après l'adoption de la sixième réforme de l'Etat, tout en revendiquant une part de responsabilités dans le divorce survenu en septembre dernier entre les Fédéralistes démocrates francophones et les libéraux.

Armand De Decker prédit la disparition des FDF

© Image Globe

"Je porte une grande responsabilité dans l'attitude du MR. J'ai poussé quelque part le FDF à partir", a-t-il affirmé sur les ondes de Twizz Radio dont il était l'invité matinal, en revenant sur la période qui a précédé la campagne électorale pour les élections législatives de juin 2010.

"J'ai co-présidé le dialogue de Communauté à Communauté avec (le ministre-président flamand) Kris Peeters. Il y avait un premier paquet de réformes de l'Etat qui était sur la table et auquel on avait travaillé et qui recevait le consensus de tous les partis démocratiques francophones. Il a été refusé par une personne, (le président du FDF, Olivier) Maingain", a expliqué M. De Decker.

"Ce jour-là, j'ai compris qu'Olivier Maingain refuserait toute réforme de l'Etat et en tout cas refuserait qu'on touche quoi que ce soit à Bruxelles ou à BHV (...) et que dès lors on irait tout droit vers l'éclatement du pays si on le suivait... Ca devait être vers 2008-2009", a poursuivi le vice-président du Sénat.

Interrogé sur les résultats d'un sondage qui crédite les FDF de plus de 11% des intentions de vote, le dirigeant libéral bruxellois a répondu : "Je trouve que ce n'est pas beaucoup, ils sont à 10% et une fois la réforme de l'Etat adoptée, le FDF est amené à disparaître dans les cinq à dix années qui suivent".

Le Vif.be,avec Belga

Nos partenaires