Arlon et Farciennes suspendent leur jumelage avec les villes françaises passées au FN

31/03/14 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Le Vif

Les communes d'Arlon et de Farciennes vont revoir leur jumelage avec les communes françaises de Hayange et Beaucaire, tombées dimanche dans l'escarcelle de l'extrême-droite lors des élections municipales. Farciennes veut suspendre les relations politiques avec Beaucaire, tandis qu'Arlon souhaite purement et simplement mettre un terme au jumelage.

Arlon et Farciennes suspendent leur jumelage avec les villes françaises passées au FN

© Thinkstock

Les relations entre Farciennes et Beaucaire existent depuis la fin de la guerre, mais elles ont été officialisées dans les années soixante et septante, explique le bourgmestre farciennois, Hugues Bayet (PS). Pour lui, "le FN reste un parti populiste et xénophobe, qui présente des solutions simplistes".

Le conseil communal devrait donc décider mardi soir de suspendre les relations politiques entre les deux communes. Les responsables politiques de Beaucaire ne seront plus invités à Farciennes, tout comme les responsables politiques de Farciennes ne répondront plus aux invitations des responsables de Beaucaire.

Les ASBL de bénévoles qui existent dans le cadre de ce jumelage ne sont pas concernées par cette décision, pas plus qu'on ne peut évidemment mettre un terme aux liens familiaux et personnels existant entre les deux communes, indique encore Hugues Bayet.

Le conseil communal d'Arlon devrait aller dans le même sens, après la victoire du candidat Front National à Hayange (Moselle). "C'est surtout une question de valeur. Je crois que le rôle de la politique est que la société fonctionne et non de monter les gens les uns contre les autres. Mon sentiment est que les valeurs du FN sont des valeurs d'exclusions ou qui ne correspondent en tout cas pas aux miennes", a confié le bourgmestre d'Arlon, Vincent Magnus.

La fin du jumelage "se fera avec les autorités communales d'Hayange et non avec sa population", précise Vincent Magnus. "Il n'y a pas 100% de la population qui a voté pour le FN et on veut maintenir les contacts entre les citoyens. Si une chorale d'Hayange veut venir demain pour chanter à Arlon, elle reste la bienvenue, évidemment."

Nos partenaires