Arlon adresse une motion au gouvernement pour défendre son centre pour demandeurs d'asile

10/04/18 à 16:39 - Mise à jour à 16:45

Source: Belga

(Belga) La Ville d'Arlon a adressé mardi une motion au gouvernement fédéral afin que la décision de fermeture prochaine du centre pour demandeurs d'asile situé sur le site de la caserne de Stockem (Arlon) soit reconsidérée.

La décision de la fermeture du centre pour demandeurs d'asile, tout comme huit autres centres en Belgique, ouverts dans l'urgence de la crise de l'asile, a été annoncée fin mars par le cabinet du secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken. Ceci a été justifié par une baisse du nombre de demandeurs d'asile. La motion, rédigée par le premier échevin d'Arlon, André Perpète (PS), déplore le fait de n'avoir reçu aucune notification ou information concernant cette fermeture. Elle fait aussi état d'un centre au coût de fonctionnement limité, "un des plus bas de Belgique et le deuxième le mois coûteux dans le réseau géré par la Croix-Rouge". La motion est adressée au Premier ministre, au ministre de l'Intérieur et au secrétaire d'Etat. Elle a fait l'objet d'un consensus des quatre formations politiques, majorité comme opposition, représentées au conseil communal (CDH, PS, MR et Ecolo) "Le nombre de demandeurs est peut-être en baisse mais on ne sait pas quel sera l'avenir. Aujourd'hui, le centre de Stockem héberge encore 400 demandeurs d'asile mais le nombre a parfois été de 900. Donc autant garder un centre d'une telle capacité dans un endroit où il est bien intégré plutôt que d'en ouvrir un autre dans l'urgence à un autre endroit", estime par ailleurs le premier échevin d'Arlon. André Perpète évoque aussi la situation locale. "A la suite de l'ouverture du centre, le tissu associatif s'est rassemblé. Quelque 200 bénévoles sont encore mobilisés pour le centre", indique-t-il. (Belga)

Nos partenaires