Argentine: le ministre de l'Energie contraint de renoncer à ses actions Shell

13/09/16 à 22:37 - Mise à jour à 22:37

Source: Belga

(Belga) Le ministre argentin de l'Energie, Juan José Aranguren, ancien dirigeant de la filiale locale de Shell, a vendu ses actions de la compagnie pétrolière après la polémique suscitée par ce possible conflit d'intérêts, a annoncé mardi le président Mauricio Macri.

"J'ai une nouvelle pour vous, Aranguren a vendu les actions", a annoncé aux journalistes M. Macri, lors d'une rencontre informelle dans le cadre d'un forum pour investisseurs organisé à Buenos Aires. Le ministre détenait 16 millions d'actions du groupe anglo-néerlandais et faisait l'objet d'une plainte pour incompatibilité entre ces titres et sa fonction. Le Bureau anticorruption avait recommandé lundi au ministre de vendre ces actions ou de créer un fonds pour les administrer de manière indirecte. Il a finalement choisi de les vendre "de son propre chef, même si les actions qu'il détenait ne représentaient pas de position significative (dans Shell) ni ne faisaient bouger la valeur des titres au niveau mondial", a indiqué M. Macri. Le ministre a ensuite confirmé cette vente dans un communiqué, en soulignant toutefois "l'absence d'incompatibilité légale avec l'exercice de la charge" de ministre. L'annonce qu'il possédait des actions de Shell avait suscité la polémique et les critiques de l'opposition, alors que le groupe est un acteur important en Argentine dans le raffinage et la distribution de carburants. Juan José Aranguren a dirigé la filiale argentine du groupe anglo-néerlandais de 2003 à décembre 2015, quand il a été appelé au gouvernement par le président de centre-droit Mauricio Macri, qui a pris ses fonctions en décembre. Il était entré dans cette entreprise en 1979. (Belga)

Nos partenaires