Argentine: 39 ans après, une des figures de la Place de Mai retrouve sa petite-fille

24/12/15 à 20:55 - Mise à jour à 20:55

Source: Belga

(Belga) Après 39 ans de recherches, l'une des fondatrices des Grands-mères de la Place de Mai, Maria "Chicha" Mariani, vient de retrouver sa petite-fille, volée à l'âge de 3 mois durant la dictature argentine (1976-1983).

Clara Anahi, disparue le 24 novembre 1976, devient ainsi le 120e enfant volé par la junte identifié, a annoncé jeudi la Fondation Anahi, créée par Maria Mariani après avoir quitté la présidence des Grands-Mères de la Place de Mai. Le lien génétique entre Clara et Maria est "établi à 99,9%", selon la Fondation. Ce cas a été connu à travers le monde grâce à la diffusion des lettres ouvertes écrites par Maria Mariani à sa petite-fille. Une photo de Clara Anahi, bébé, a par ailleurs été diffusée sur les réseaux sociaux. Les parents de Clara, Daniel Mariani et Diana Teruggi, ont été assassinés durant la dictature. Les Grands-mères de la Place de mai s'activent depuis de longues années à rechercher ces petits-enfants portés disparus. Elles estiment que 500 bébés d'opposants politiques, enlevés à leur mère ou nés en captivité, ont ensuite été adoptés par des dignitaires du régime militaire, responsable de 30.000 morts ou disparus. Nombre de ces enfants ont été élevés par des parents qu'ils pensaient être leurs géniteurs. En août 2014, la dirigeante historique de cette organisation emblématique en Argentine, Estela Carlotto, avait retrouvé son petit-fils, lui aussi volé sous la dictature, après 36 ans de recherches. (Belga)

Nos partenaires