Arco - L'avis de l'avocat général de la Cour européenne ne constitue "pas une surprise"

02/06/16 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Belga

(Belga) L'avis de l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne selon lequel la garantie apportée par le gouvernement Leterme aux coopérateurs d'Arco à l'égard de Dexia constitue une aide d'Etat illégale ne constitue "pas une surprise", a réagi jeudi le député de la N-VA Peter Dedecker. Il appelle désormais l'ACW (aujourd'hui beweging.net) et les apparentés à clarifier la donne, soulignant que seule ne sera pas contestée "une contribution trouvant une autre origine que l'Etat".

"Il n'est plus question de recourir à l'argent de l'impôt pour dédommager les coopérateurs, tant les autres institutions financières lésées que la Commission européenne l'ont contesté", a rappelé le parlementaire. "A l'ACW et aux institutions apparentées d'agir", a-t-il prévenu, précisant qu'ils en avaient les moyens. Il a fait référence à des plus-values réalisées sur la vente de titres participatifs appartenant aux coopérateurs, selon des spécialistes, aux millions d'euros de dividendes d'Arcofin et à un confortable portefeuille immobilier. Et si la Cour devait suivre l'avis - et c'est généralement le cas - "le gouvernement devra également examiner dans quelle mesure et quelle proportion un éventuel dédommagement partiel pourra être envisagé dans la ligne de la décision finale", a averti le député nationaliste. Arco était le bras financier du mouvement ouvrier chrétien (hôpitaux, maisons de repos...) et à travers lui du syndicat chrétien. (Belga)

Nos partenaires