ArcelorMittal: pour la Région wallonne, le maintien de l'emploi doit primer

28/03/18 à 17:19 - Mise à jour à 17:20

Source: Belga

(Belga) Le maintien de l'emploi et de l'activité sur les sites liégeois d'ArcelorMittal doit primer, a assuré mercredi le ministre wallon de l'Economie, Pierre-Yves Jeholet (MR), en réponse aux inquiétudes exprimées par différents parlementaires wallons lors de la séance plénière du parlement régional.

Ces craintes font suite à l'annonce, la semaine passée, de la possible cession de sites liégeois du sidérurgiste afin de répondre aux exigences de la Commission européenne dans le cadre de la reprise du groupe italien Ilva. "Les travailleurs sont sous le choc et les syndicats, qui ont assisté hier/mardi à un conseil d'entreprise extraordinaire, n'arrivent pas à obtenir de réponses de la part de la direction. Tous se demandent ce qu'il se passera si aucun repreneur ne se manifeste", s'est ainsi inquiété Frédéric Gillot pour le PTB. "Les dirigeants d'ArcelorMittal que nous avons rencontrés nous ont assuré qu'ils n'étaient pas demandeurs de cessions mais que la Commission européenne allait l'imposer", a de son côté indiqué Pierre-Yves Jeholet. "Je ne peux pas être convaincu à 100% qu'il y aura un repreneur mais ce qui importe, à l'heure actuelle, ce sont les contacts avec la Commission européenne et avec la DG Concurrence." Avec un objectif: garantir le maintien de l'emploi et de l'activité sur les sites liégeois du groupe, a ajouté le ministre selon qui "on ne peut pas dire que l'annonce d'ArcelorMittal soit une bonne nouvelle même si la direction se veut rassurante". Les plans du sidérurgiste - qui emploie près de 1.250 travailleurs à Liège -, et les sites concernés, seront connus "au plus tard fin mai", a enfin confirmé Pierre-Yves Jeholet. Selon les syndicats, les sites de peinture et d'Eurogal à Ramet ainsi que les lignes de galvanisation 4 - qui sera relancée en juin - et 5 à Flémalle pourraient être concernés. (Belga)

Nos partenaires