ArcelorMittal: la direction souhaite un négociateur social

27/11/13 à 19:07 - Mise à jour à 19:07

Source: Le Vif

Les négociations entre la direction d'ArcelorMittal et les organisations syndicales sont suspendues jusqu'à la tenue d'une conciliation sociale, a fait savoir la direction aux représentants des travailleurs.

ArcelorMittal: la direction souhaite un négociateur social

© Reuters

La direction souhaite arriver à une solution mais elle estime qu'à l'heure actuelle les blocages sont tels qu'un accord ne peut survenir.

La direction d'ArcelorMittal Liège rappelle que les discussions sur le volet social ont débuté depuis deux mois sans réelles avancées. "Les syndicats campent sur leurs positions ce qui rend un accord impossible. Nous n'avons plus le choix. Aucune avancée n'est possible dans la situation actuelle. C'est pourquoi nous avons pris la décision de faire appel à un conciliateur social en espérant ainsi trouver rapidement un accord pour répondre à l'attente de nos collaborateurs", déclare Bernard Dehut, CEO d'ArcelorMittal Liège. Les organisations syndicales estiment elles que les négociations peuvent se poursuivre "même si elles sont dures", admet-on du côté de la FGTB.

Le syndicat socialiste ajoute que des avancées avaient été enregistrées en matinée mais "qu'une demande prolongation des négociations au-delà du 30 novembre, afin de calmer les travailleurs, a braqué la direction." La CSC, elle, stigmatise la position de la direction "inflexible alors que nous avons fait plusieurs contre-propositions, preuve de notre souhait de trouver une solution sociale décente pour les travailleurs", souligne David Camerini, le président de la délégation CSC ArcelorMittal. Les travailleurs de Ramet poursuivent leur arrêt de travail jusque 22 heures.

Nos partenaires