ArcelorMittal: Kessales et Ramet reprennent mardi, Tilleur poursuit la grève

09/12/13 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Le Vif

Les travailleurs d'ArcelorMittal, réunis en assemblée générale, ont voté la reprise du travail ce mardi dès six heures sur les sites de Kessales et Ramet. Les travailleurs du site de Tilleur poursuivent quant à eux la grève.

ArcelorMittal: Kessales et Ramet reprennent mardi, Tilleur poursuit la grève

© Reuters

Le personnel de Flémalle se ralliera à la position majoritaire. L'assemblée à Tilleur était toujours lundi en milieu d'après-midi alors que le site TDM à Marchin restera à l'arrêt toute la semaine, apprend-on de sources syndicales.

Après quinze jours d'arrêt, le travail va reprendre sur la plupart des sites d'ArcelorMittal. Le personnel de Kessales et Ramet, réuni l'après-midi, s'est positionné favorablement pour la reprise. Celui de Flémalle, informé en matinée sur le préaccord social, avait marqué son intention de reprendre le travail mais celle-ci était conditionnée aux votes des autres sites.

Le personnel de TDM Marchin, à l'arrêt depuis le 25 novembre 13 heures, continuera à se croiser les bras jusqu'au terme de cette semaine. Une nouvelle assemblée générale est programmée vendredi à 10 heures.

La reprise du travail sur les autres sites, prévue pour mardi 6 heures, fait suite au préaccord sur le volet social intervenu dans la nuit du 5 au 6 décembre entre direction et syndicats avec la grande complicité de la Région wallonne directement impliqué via la création de différentes structures afin de maintenir, en plus de 950 emplois ArcelorMittal scellés dans l'accord, 400 emplois supplémentaires dans le bassin sidérurgique liégeois.

Les travailleurs de Tilleur poursuivent la grève

Les travailleurs du site de Tilleur ont voté lundi en fin d'après-midi la poursuite de la grève pour une durée indéterminée, a-t-on appris de sources syndicales. Le personnel de Tilleur se positionne donc différemment de celui de Kessales, Ramet et Flémalle qui reprendra le travail mardi à 6 heures. TDM à Marchin avait aussi voté plus tôt dans la journée la poursuite de l'arrêt de travail.

Le personnel de Ferblatil a décidé de poursuivre le mouvement de grève, estimant que le préaccord demeure insuffisant. Le packaging, activité située à Tilleur, avait connu une véritable saignée en 2008 avec la perte de 350 emplois. "Certains sites comme Tilleur ou Marchin sont plus impactés que d'autres malgré la création de la filiale et du pôle de compétences", reconnaît David Camerini, le président de la délégation CSC Metea.

Les activités sur les différents sites d'ArcelorMittal étaient à l'arrêt depuis le 26 novembre. Par cette action, les travailleurs avaient souhaité soutenir leurs représentants dans le cadre des négociations portant sur le volet social.

Un pré-accord est intervenu dans la nuit du 6 au 7 décembre. Il prévoit le maintien de 945 emplois au lieu des 845 prévus par la direction. La création d'une filiale, d'un pôle de compétences et d'une société de démantèlement, grâce à l'intervention de la Région wallonne présente depuis une semaine dans les négociations, a également permis le maintien de 400 emplois supplémentaires.

Le travail reprendra donc à Kessales, Flémalle et Ramet mardi dès six heures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires