Arabie: peine de mort commuée pour un poète palestinien accusé d'apostasie

02/02/16 à 19:14 - Mise à jour à 19:14

Source: Belga

(Belga) Un tribunal saoudien a commué en huit ans de prison et 800 coups de fouet la condamnation à mort d'un poète palestinien accusé d'apostasie, a annoncé mardi son avocat.

Dans son verdict, le tribunal d'Abha, dans le sud-ouest du royaume saoudien, a "annulé le précédent jugement prévoyant l'exécution pour apostasie" du poète Ashraf Fayad, a indiqué Me Abdel Rahman al-Lahim. Il a condamné le poète à 8 ans de prison et à 800 coups de fouet -au rythme de 50 coups par séance-, a ajouté l'avocat qui avait fait appel de la peine capitale. M. Fayad doit aussi se repentir dans un média officiel, selon le verdict. Les avocats de la défense ont contesté le nouveau jugement et demandé la libération de leur client, a dit Me al-Lahim. La peine capitale contre le poète avait suscité de vives critiques dans le monde contre le nombre élevé des condamnations à mort dans le royaume, une monarchie ultraconservatrice, qui applique une interprétation rigoriste de la loi islamique. (Belga)

Nos partenaires