Après Poutine, Antonio Guterres souhaite rencontrer Trump "dès que possible"

29/12/16 à 01:01 - Mise à jour à 01:03

Source: Belga

(Belga) Le prochain secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, qui s'est réuni fin novembre avec le président russe Vladimir Poutine, a exprimé mercredi le souhait de rencontrer désormais "dès que possible" Donald Trump.

"J'ai eu une excellente réunion de travail avec le président Poutine et j'espère que ce sera aussi le cas avec Donald Trump. J'ai certainement tout intérêt à lui rendre visite dès que possible", a-t-il indiqué dans un entretien exclusif à la chaîne de télévision portugaise SIC. "Les Etats-Unis sont non seulement le principal bailleur de fonds de l'ONU, mais aussi un élément fondamental dans toutes ses actions", a-t-il poursuivi, avant de se déclarer "déterminé à établir un dialogue constructif avec la future administration américaine". De l'avis de nombreux diplomates à l'ONU, l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis risque de compliquer la tâche de M. Guterres, qui succèdera le 1er janvier au Sud-Coréen Ban Ki-moon. M. Trump avait ainsi prévenu vendredi que "les choses seront différentes à l'ONU" après son arrivée à la Maison Blanche le 20 janvier, réagissant à l'adoption d'une résolution au Conseil de sécurité contre les colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens. En outre, le prochain président des Etats-Unis n'a pas caché son scepticisme sur la lutte contre le réchauffement climatique, cheval de bataille de Ban Ki-moon, laissant entendre qu'il allait remettre en question l'accord conclu il y a un an à Paris. Interrogé sur ce point, M. Guterres a estimé que "le nouveau gouvernement adoptera certainement une position différente" de la politique menée jusqu'ici par Barack Obama, mais qu'il ne fallait pas s'attendre à une "évolution radicale" de la société américaine en matière d'environnement. (Belga)

Nos partenaires