"Après le Patriot Act, les Etats-Unis ont eu besoin d'un Freedom Act"

31/07/16 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Belga

(Belga) "Après le Patriot Act, les Etats-Unis ont eu besoin d'un Freedom Act pour rétablir leur liberté", réagit dimanche la présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, à la proposition du bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, de rédiger une version belge de la loi antiterroriste votée par le Congrès américain dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001.

"Après le Patriot Act, les Etats-Unis ont eu besoin d'un Freedom Act"

"Après le Patriot Act, les Etats-Unis ont eu besoin d'un Freedom Act" © BELGA

"C'est quand même fou que je ne puisse intervenir qu'après une infraction, alors que je sais où se trouvent les jeunes radicalisés. Je ne peux pas faire fermer une maison suspecte, je ne peux pas mettre de téléphone sur écoute ou faire enfermer quelqu'un de manière préventive. Avec une gouvernance renforcée, ce serait possible", justifie le président des nationalistes flamands. Mme Rutten rappelle de son côté que les Etats-Unis ont voté l'année dernière un Freedom Act pour imposer notamment de nouvelles limites à la National Security Agency (NSA), qui s'était vue accorder des droits supplémentaires pour massivement collecter des informations après le 11 septembre. "Dire qu'il faut choisir entre sécurité et liberté, c'est créer un faux dilemme", affirme la présidente des libéraux flamands. "Une démocratie place la barre haut et ne choisit pas entre l'un et l'autre. Nous pouvons et voulons avoir les deux." (Belga)

Nos partenaires