Après la manifestation "Shame", voici la "révolution des frites"

10/02/11 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Source: Le Vif

Après la manifestation "Shame" du 23 janvier dernier, un groupe d'étudiants a décidé d'organiser la "révolution des frites" le 17 février prochain.

Après la manifestation "Shame", voici la "révolution des frites"

© Thinkstock

Dix étudiants ont programmé des actions dans plusieurs villes estudiantines de Belgique à l'occasion, selon eux, du record du monde du nombre de jours sans gouvernement : 249. Les organisateurs parlent de "révolution des frites". Ils ont créé un évènement sur Faceook pour attirer les participants.

Mais contrairement à la manifestation "Shame", il y aura un message politique derrière cette action. Les organisateurs ont en effet pour objectif de garder la Belgique unie et d'exiger une circonscription électorale fédérale. Par ailleurs, ils veulent défendre la sécurité sociale fédérale.

Les initiateurs font partie de la section jeune de la plate-forme "Pas en notre nom/Niet in onze naam" , qui avait réuni auparavant une quarantaine d'artistes. Ceux-ci avaient exprimé leur préoccupation quant aux discours séparatistes.

Les initiateurs espèrent réunir quelque 400 jeunes à Anvers le 17 février à 16h30 sur la Groenplaats, où un DJ se produira. "Nous sommes contents d'avoir reçu, en très peu de temps, l'autorisation de la ville d'Anvers pour mener nos actions", explique Luis Munoz de "Niet in onze Naam Jong".

A Gand, le but est de rassembler 249 personnes. A Liège, Louvain, Louvain-la-Neuve et Bruxelles, d'autres actions seront également organisées : manifestations, danses et fêtes "pour l'unité" du pays.

Il n'est pas encore assuré que le record sera battu le 17 février; certaines sources parlent de la date du 30 mars. Actuellement, c'est l'Irak qui détient le record du nombre de jours sans gouvernement : 289.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires