APensions: Ecolo s'inquiète du nombre croissant de bénéficiaires de la Grapa

27/08/16 à 05:50 - Mise à jour à 05:50

Source: Belga

(Belga) Ecolo s'inquiète du nombre croissant de bénéficiaires de la Grapa, signe selon lui d'un accroissement de la pauvreté chez les aînés. En 2012, ils étaient 96.000 à bénéficier de cette "garantie de revenus aux personnes âgées" contre 108.000 en 2015, soit une augmentation de 12,5%.

La Grapa est un complément de revenu dont peuvent bénéficier les retraités qui ont une pension très basse. Une personne seule avec un revenu mensuel inférieur à 1.052 euros peut par exemple compter sur cette garantie de revenu qui reste néanmoins inférieure à la pension minimale. La différence entre la pension minimale pour un isolé et la Grapa est ainsi de 116 euros par mois, soit plus de 10 %. Un montant qui fait "souvent la différence entre précarité et réelle pauvreté", notent les Verts. Les conditions d'accès à la pension minimale ont été restreintes ces dernières années, notamment dans la prise en compte des périodes assimilées (périodes d'inactivité intégrées dans le calcul de la pension), relève Ecolo. "On commence à en mesurer les effets concrets. De trop nombreux aînés, surtout des femmes, n'ont plus accès à la pension minimale, se trouvent en situation de risque de pauvreté et doivent faire appel à la Grapa, avec une différence de revenus substantielle. Et c'est un vrai problème de justice sociale", a souligné le député Georges Gilkinet. Les écologistes demandent à la majorité de revenir sur certaines mesures, en particulier dans la prise en comptes de périodes assimilées. Ils réclament également un financement alternatif de la sécurité sociale par une meilleure contribution du capital et la révision de certaines mesures fiscales. Ils estiment enfin qu'à l'avenir, toute mesure envisagée en matière de pension doit faire l'objet d'une évaluation en matière de genre afin d'éviter que les femmes en soient les premières victimes. (Belga)

Nos partenaires