Anvers : Groen juge la note de Bart De Wever "inacceptable"

05/11/12 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

Source: Le Vif

Les écologistes de Groen ont jugé lundi "inacceptable" la note déposée par le président de la N-VA, Bart De Wever, candidat bourgmestre à Anvers, pour la poursuite des négociations en vue de la formation d'une majorité et exigé sa réécriture complète avant la poursuite des discussions. La Stadslijst emmenée par le bourgmestre sortant d'Anvers Patrick Janssens a elle aussi rejeté la note.

Anvers : Groen juge la note de Bart De Wever "inacceptable"

© Belga

Cette note est une "copie du programme de la N-VA" et représenterait un "drame social" pour la ville, a affirmé la négociatrice de Groen, la députée fédérale Meyrem Almaci, au cours d'une conférence de presse à Anvers.

Selon elle, le formateur Bart De Wever n'a pratiquement fait aucun effort pour bâtir des ponts avec les autres formations - la Stadslijst (sp.a-CD&V) du bourgmestre sortant Patrick Janssens, l'Open Vld et Groen. "Je ne peux absolument pas m'imaginer que les autres partis soient d'accord" (avec les propositions du président du parti nationaliste flamand), a ajouté Mme Almaci. Elle a précisé n'avoir reçu aucune invitation pour un prochain entretien avec M. De Wever. M. Janssens a conditionné son entrée dans une majorité communale avec la N-VA à la participation de Groen à cette coalition.

Dans un communiqué diffusé lundi soir, la liste municipale Stadlijst s'est dite "déçue" par le texte de M. De Wever qui ressemble trop, à ses yeux, au programme avec lequel la N-VA a fait campagne dans la ville portuaire plutôt qu'une "note d'un formateur qui souhaite aboutir à une majorité constructive".

Les négociateurs de la liste formée par le sp.a et le CD&V devraient avoir un nouvel entretien avec Bart De Wever mardi. Ils attendent toutefois de sa part la rédaction d'une nouvelle note, rejoignant ainsi les exigences formulées plus tôt dans la journée par Groen.

La liste municipale coince notamment sur la vision de développement urbain présentée par M. De Wever, ainsi que son programme en matière de mobilité "où la voiture jouit d'une préférence absolue", selon elle.

Celle-ci déplore aussi le "démantèlement" du CPAS et certains reculs en matière de politique d'activation. Elle pointe enfin l'absence de réponses aux défis cruciaux comme la pauvreté infantile et les problèmes de capacité d'accueil dans l'enseignement.

Selon le journal 'De Standaard', la note de M. De Wever, qui compte 52 pages, a clairement des accents de centre-droit, non seulement en ce qui concerne le tracé BAM pour le bouclage du ring d'Anvers mais aussi la politique sociale. M. De Wever entend aussi maintenir l'interdiction du port du foulard aux guichets de la ville.

La note fait également de la sécurité un thème prioritaire, avec une tolérance zéro pour toutes les formes de violence. Le chef de file des nationalistes souhaite installer des caméras de reconnaissance de plaques d'immatriculation. Il envisage aussi une interdiction de la vente d'alcool dans les magasins de nuit après 22h00.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires