Anvers coupe dans les subsides sociaux, une mesure qui concerne quelque 1.200 emplois

18/06/13 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Le Vif

Le Collège échevinal d'Anvers a décidé de mettre fin, dans le cadre de son budget pluriannuel, à quelque 7 millions d'euros de subsides et partenariats alloués jusqu'ici à certaines organisations en fonction des politiques qu'elles mènent. Selon le bourgmestre de la ville Bart De Wever, cette décision ne s'est pas prise selon la méthode de la "râpe à fromage" mais bien après une analyse en profondeur de toutes les collaborations.

Anvers coupe dans les subsides sociaux, une mesure qui concerne quelque 1.200 emplois

© Belga

La majorité agit de la sorte de manière à dégager des moyens pour ses futurs projets d'investissement. Selon certains médias, cette décision pourrait entraîner la perte de quelque 1.200 emplois, une information que les autorités de la Métropole juge prématurée. "Il s'agit plutôt d'examiner comment économiser l'équivalent de ces 1.200 emplois", a indiqué l'échevin des Finances Koen Kennis (N-VA). "Nous souhaitons éviter les licenciements secs et encourager les départs naturels et les optimalisations", a-t-il précisé.

La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2014. Certaines organisations promouvant la vie en société ou l'intégration, sont dans le collimateur.

Depuis l'opposition, Groen a fustigé l'arbitraire qui motive ces décisions anti-sociales, se demandant si le nouveau slogan du Collège était "Divide et Impera", diviser pour régner.

En savoir plus sur:

Nos partenaires