Anti-terrorisme : Reynders plaide pour le renforcement de la coopération européenne

02/02/15 à 10:44 - Mise à jour à 10:43

Source: Belga

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a une nouvelle fois plaidé lundi en faveur d'un renforcement de la coopération européenne et internationale dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, annonçant la tenue d'une conférence ministérielle sur le sujet en prochain à Bruxelles.

Anti-terrorisme : Reynders plaide pour le renforcement de la coopération européenne

© Belga

"Des progrès indéniables ont été réalisés, mais nous pouvons faire mieux. Echanger davantage d'informations, utiliser plus efficacement les instruments existants, comme Europol, Eurojust et le 'visa information system' de la zone Schengen et enfin mieux contrôler nos frontières extérieures", a-t-il affirmé en ouvrant les "journées diplomatiques" qui rassemblent annuellement les chefs des postes diplomatiques belges au Palais d'Egmont à Bruxelles.

"A court terme, il faut à mes yeux absolument adopter la directive PNR (sur les données des passagers aériens, ou PNR, pour l'abréviation anglaise de "Passenger Name Record"), qui est toujours bloquée au Parlement européen.

A plus long terme, il faut envisager un meilleur échange de listes nationales de candidats au djihad entre partenaires afin qu'ils puissent être identifiés et localisés indépendamment de leur déplacement", a ajouté M. Reynders (MR) devant un parterre d'ambassadeurs et de militaires, venus en nombre cette année.

C'est un corollaire aux mesures de libre circulation dans l'espace Schengen (qui garantit la liberté de circulation sur un territoire formé de 26 pays), a ajouté le chef de la diplomatie belge. Il a annoncé que la Belgique, qui assure durant six mois la présidence du conseil des ministres du Conseil de l'Europe, organisera une conférence ministérielle sur le sujet, qui doit adopter le 19 mai "un plan d'action pour la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme".

En savoir plus sur:

Nos partenaires