Annulation des 24h vélo: le bourgmestre déplore des réactions sur les réseaux sociaux

14/10/16 à 13:00 - Mise à jour à 13:18

Source: Belga

(Belga) Le bourgmestre de Louvain-la-Neuve Jean-Luc Roland (Ecolo) a déploré vendredi certaines réactions survenues sur les réseaux sociaux à la suite de l'annulation de l'édition 2016 des 24 heures vélo. Il a notamment rappelé que cette décision est le fruit d'un processus complexe, mettant en jeu plusieurs facteurs, alors qu'il est accusé de vouloir "tuer" l'animation étudiante locale.

Annulation des 24h vélo: le bourgmestre déplore des réactions sur les réseaux sociaux

Annulation des 24h vélo: le bourgmestre déplore des réactions sur les réseaux sociaux © BELGA

Il affirme, chiffres à l'appui, qu'il n'y a aucun ostracisme vis-à-vis des animations étudiantes, qui font partie du "bouillonnement" de Louvain-la-Neuve. Le bourgmestre a réexpliqué que, bien que des financements suffisants pour couvrir les surcoûts de la sécurité aient été trouvés quelques jours après l'annonce de l'annulation, c'est l'organisateur, le Centre sportif étudiant (CSE), qui a maintenu cette décision. Notamment parce que les mesures de sécurité imposées par une directive du niveau fédéral ne cadraient pas avec l'esprit de cette grande fête estudiantine. Pour Jean-Luc Roland, il est faux de dire qu'il cherche la fin de l'animation étudiante: 59 manifestations du genre ont été autorisées en 2014, 70 en 2015 et 66 pour l'instant en 2016. Quant aux refus opposés par la Ville pour diverses raisons, ils ont été plus nombreux pour les activités qui n'étaient pas mises sur pied par les étudiants: 8 en 2016 pour les animations étudiantes, contre 22 pour les autres organisateurs. "Il n'y a aucune volonté de tuer l'animation étudiante", martèle le bourgmestre de Louvain-la-Neuve. (Belga)

Nos partenaires