Ankara et Berlin vont demander l'aide de l'Otan pour la surveillance en mer Egée

08/02/16 à 15:42 - Mise à jour à 15:42

Source: Belga

(Belga) Ankara et Berlin vont demander cette semaine l'aide de l'Otan pour mieux lutter le long des côtes turques contre les passeurs et l'immigration illégale vers l'Europe, a indiqué lundi la chancelière Angela Merkel.

Ankara et Berlin vont demander l'aide de l'Otan pour la surveillance en mer Egée

Ankara et Berlin vont demander l'aide de l'Otan pour la surveillance en mer Egée © BELGA

"Nous allons utiliser la rencontre des ministres de la Défense de l'Otan" mercredi et jeudi à Bruxelles "pour parler des possibilités et de la mesure dans laquelle l'Otan peut aider en matière de surveillance en mer pour soutenir le travail de (l'agence européenne aux frontières) Frontex et des garde-côtes turcs", a déclaré à la presse Mme Merkel, lors d'un déplacement en Turquie. La chancelière n'a pas précisé quelles propositions précises allaient être formulées lors de cette réunion, qui abordera aussi "la situation en Syrie d'une manière générale". Des centaines de milliers de réfugiés et migrants ont traversé ces derniers mois la mer Egée au péril de leur vie depuis la Turquie vers la Grèce pour rejoindre l'Europe, des traversées organisées bien souvent par des passeurs sur des navires inadaptés. L'UE doit débloquer 3 milliards d'euros pour aider la Turquie à lutter contre les passeurs et pour améliorer les conditions des quelque 2,5 millions de Syriens ayant trouvé refuge en territoire turc. Par ailleurs, Mme Merkel milite pour un système de contingents de réfugiés syriens venant en Europe légalement, notamment depuis la Turquie, pour qu'ils renoncent à la dangereuse traversée organisée par les passeurs. Ce projet est cependant combattu par nombre de pays européens. (Belga)

Nos partenaires