André Antoine s'oppose au Conseil d'Etat et continue de soutenir la participation aux consultations populaires dès 16 ans

20/09/16 à 18:38 - Mise à jour à 18:36

Source: Belga

Le président du Parlement wallon, André Antoine (cdH), a affiché mardi sa volonté de maintenir à 16 ans l'âge minimal pour pouvoir participer aux consultations populaires que la Wallonie entend instaurer, malgré un avis contraire du Conseil d'Etat.

André Antoine s'oppose au Conseil d'Etat et continue de soutenir la participation aux consultations populaires dès 16 ans

© Belga

"Je pense qu'on peut s'écarter de l'avis du Conseil d'Etat", a commenté mardi le président de l'assemblée wallonne lors d'une rencontre avec la presse à Namur. Dans un avis récent sur cette proposition de décret, le Conseil d'État estime que les droits d'initiative et de participation à ce type d'exercice de démocratie directe ne peuvent être attribués qu'aux électeurs qui disposent du droit de vote.

Les auteurs de la dernière version de cette proposition de décret spécial (le chef de groupe PS Christophe Collignon, le député MR Gilles Mouyard, le chef de groupe cdH Dimitry Fourny et le député indépendant André-Pierre Puget) avaient maintenu que ces droits d'initiative et de participation étaient ouverts à tout habitant de la Région, indépendamment de sa nationalité, âgé de plus de 16 ans, sous l'âge officiel de droit de vote (18 ans). Devant la presse, le président du Parlement wallon a relativisé les remarques du Conseil d'Etat, laissant n'entrevoir que des modifications modestes du projet de texte. "C'est un débat que l'on doit encore avoir".

Nos partenaires