Amnesty International sillonne Bruxelles à vélo pour dénoncer la torture

26/06/16 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Belga

(Belga) Amnesty International sillonne dimanche Bruxelles à vélo pour dénoncer la torture, en marge de la journée internationale consacrée au phénomène. Une cinquantaine de cyclistes se sont arrêtés devant les ambassades des Philippines, du Mexique, d'Ouzbékistan, du Maroc et du Nigeria, où ils ont notamment déposé des pétitions.

"Plus de 150 Etats ont ratifié la Convention contre la torture, mais cette pratique atroce est encore d'application dans deux tiers des pays. Il n'y a donc aucune raison de se reposer sur ses lauriers. Par cette action, nous montrons aux Etats concernés que nous les tenons à l'oeil", précise un porte-parole d'Amnesty en Belgique. L'organisation a joint le geste à la parole en laissant un tag "Amnesty is watching you" sur les trottoirs devant les cinq ambassades visitées dimanche. Des dizaines de milliers de signatures réclamant la libération de prisonniers torturés dans ces pays ont aussi été laissées sur place. Plus de 2 millions de signatures ont été récoltées dans le monde, dont 150.000 en Belgique. Les efforts de l'organisation payent parfois. Au Nigeria, Moses Akatugba, torturé à l'âge de 16 ans pour obtenir de faux aveux et condamné à mort pour un vol de GSM, a été libéré l'an dernier. (Belga)

Nos partenaires