Amende CSA: Les écarts reprochés à DH Radio sont "minimes et involontaires", selon IPM

15/09/16 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Belga

(Belga) "On est abasourdi. Si écarts il y a par rapport au programme pour lequel nous sommes autorisés, ils sont minimes, involontaires et non durables", a réagi jeudi matin François le Hodey, administrateur-délégué du groupe IPM (La Libre Belgique, La DH) à la suite de l'amende de 11.500 euros infligée à DH Radio par le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA). L'instance de régulation des médias audiovisuels de la Fédération Wallonie-Bruxelles estime que la radio diffuse beaucoup moins de programmes d'information et de promotion culturelle que ce à quoi elle s'est engagée.

"On n'a pas cette impression. On va analyser les griefs, voir si ça se concrétise dans la grille et s'il se révèle qu'on ne respecte pas le programme, on prendra alors des mesures en conséquence. Mais nous sommes persuadés d'être de bonne foi", a quant à lui indiqué le directeur-général du groupe de presse, Denis Pierrard. D'après le CSA, DH Radio diffuse depuis 2013 à peine un quart du volume de programmes d'information qui correspond à ses engagements. Elle fait en outre moins de promotion culturelle que promis. François Le Hodey déplore le fait que le groupe de presse n'ait reçu aucun avertissement de la part du CSA par rapport à ses manquements. "On n'a pas été sollicité pour être confronté aux observations faites par le CSA. On a la volonté de respecter le programme qu'on a mis en place. On ne comprend pas cette amende. C'est un décalage énorme par rapport au boulot de l'équipe, qui est très motivée." Et l'administrateur-délégué du groupe de rappeler la croissance de DH Radio lors de la dernière vague d'audience du Centre d'informations sur les médias (CIM). "On progresse en audience et en durée d'écoute. Sur certaines tranches horaires, on est quasi au niveau de Pure FM". (Belga)

Nos partenaires