"Alors que le FMI plaide en faveur d'une déduction répandue des intérêts notionnels, la Belgique veut les supprimer"

16/11/16 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Knack

La baisse de l'impôt sur les sociétés et une nouvelle taxe sur la plus-value sont toujours en discussion. Les choses semblent mal parties pour les deux dossiers. Le gouvernement Michel risque de faire piètre figure.

Ils ne peuvent pas s'en empêcher. Les partis du gouvernement se volent dans les plumes sur l'association d'un impôt sur les sociétés à une nouvelle taxe sur la plus-value. Entre-temps, le Fonds Monétaire International (FMI) a publié un rapport très important pour notre pays. Suite aux chamailleries, on ne lui a pas accordé la moindre attention.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires