Allocations familiales à Bruxelles - Les partenaires de l'accord applaudissent, les Verts sont plutôt partagés, le PTB critique

28/03/18 à 21:48 - Mise à jour à 21:49

Source: Belga

(Belga) Comme leurs ministres du gouvernement bruxellois, les formations politiques engagées dans l'accord sur les allocations familiales à Bruxelles se sont félicitées mercredi soir du consensus qui engagera une réforme en profondeur du dispositif à partir de 2020 dans la capitale. Dans l'opposition, les sentiments d'Ecolo sont partagés entre satisfaction de voir leurs exigences du standstill et du basculement général rencontrées et le mécontentement de voir malgré ce qui a été annoncé, le maintien d'une politique nataliste qui n'assume pas son nom. Le plus critique est le PTB qui a rappelé son opposition à la scission des allocations familiales, selon lui à la base d'une discrimination entre enfants au gré des modèles différents des entités fédérées.

Pour le président du cdH, Benoît Lutgen, le nouveau dispositif bruxellois permettra aux familles de bénéficier d'un montant plus élevé d'allocations familiales dès le premier enfant, et de divers compléments en fonction de l'âge de l'enfant ou de la situation de la famille. Les familles "constituées" avant 2020 seront également soutenues par une revalorisation du montant octroyé pour le 1er enfant, de 140 euros au lieu de 93. "Pour le cdH, les allocations familiales constituent un élément essentiel du revenu des familles et de solidarité entre ceux qui ont une charge de famille et ceux qui n'en ont pas", a-t-il commenté mercredi soir. Chez DéFI, les députés bruxellois Emmanuel De Bock et Michel Colson ont souligné que le nouveau modèle bruxellois s'appliquerait à tous les enfants bruxellois et, contrairement au système wallon, pas seulement aux enfants à naître. "Aucune famille ne perd par rapport à ses allocations actuelles et 125.000 familles sur 177.000 y gagnent. L'accord intervenu consacre un modèle véritablement égalitaire puisque tous les enfants vont bénéficier du nouveau système sans perdre par rapport à ce dont ils bénéficiaient", ont-ils souligné. Pour la formation amarante, le nouveau modèle bruxellois est le plus généreux des trois modèles régionaux. Il redistribue davantage les moyens pour les familles qui en ont le plus besoin, en ce compris la classe moyenne inférieure; il accorde un supplément spécifique pour les familles mono-parentales et contribue à réduire la pauvreté. De son côté, Alain Maron (Ecolo) n'a pas boudé son plaisir de voir l'option d'Ecolo Groen d'un basculement complet vers le nouveau modèle et du "standstill" retenue, alors qu'il y a un an, "le Collège réuni nous opposait son infaisabilité". Il a toutefois demandé d'en savoir plus sur le plan budgétaire et déploré que la suppression des rangs annoncée et coulée dans l'accord de gouvernement, ne soit a priori que factice. Si cela devait se confirmer, les Verts s'opposeront à ce maintien d'une politique au relent nataliste, a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires