Alliance spatiale entre la Wallonie et le Luxembourg pour la prévision des risques

27/07/17 à 18:42 - Mise à jour à 18:43

Source: Belga

(Belga) La Wallonie et le Grand-Duché de Luxembourg ont signé un partenariat pour la gestion de données d'observation de la Terre de l'Agence spatiale européenne (ESA), a annoncé jeudi le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt.

L'objectif est de faciliter l'accès aux données des satellites pour les risques d'inondation, de pollution, des préjudices agricoles, etc, à travers le programme Copernicus de l'ESA, qui gère notamment les données radar et optiques des satellites Sentinel 1 et 2. Ces données permettent de surveiller les niveaux de crue des cours d'eau pour donner l'alerte, déterminer les zones impactées par les débordements de rivières (le niveau des primes d'assurances peut être adapté en fonction), surveiller la pollution des cours d'eau (intervention rapide) ou encore établir des diagnostics de rendement des récoltes (primes en cas de préjudice), etc. En cas de conflits, elles peuvent aider à déterminer les déplacements de populations. Le Grand-Duché de Luxembourg est candidat à l'ESA pour organiser ces données depuis le sol. C'est dans ce contexte que M. Marcourt et son homologue luxembourgeois Etienne Schneider signé ce partenariat. Il permettra "un accès facilité aux données recueillies par les satellites Sentinel, qui intéressent des pans entiers de l'industrie, des services, des universités et des centres de recherche", commente Jean-Claude Marcourt. Le centre spatial de l'Université de Liège (ULg) est impliqué, de mêùe qu'un consortium industriel constitué autour de plusieurs sociétés, dont Spacebel. "La proximité du centre Galaxia à Transinne, où s'installent les infrastructures logistiques de Galileo (le futur "GPS européen", ndlr) a été un des éléments de ce partenariat", commente le ministre Marcourt. Ce n'est pas le seul: le secteur spatial industriel concentré dans le pôle de compétitivité Skywin ainsi que le développement du "big data" en Wallonie, avec le centre de recherche aéronautique Cenaero, ont aussi joué un rôle, selon le ministre PS. (Belga)

Nos partenaires