Alliance MR- CD&V : "Wouter et moi avons fait le choix de nous parler"

18/01/14 à 08:47 - Mise à jour à 08:47

Source: Le Vif

A quelques mois des élections, les présidents du MR Charles Michel et du CD&V Wouter Beke affirment d'une seule voix, dans une interview conjointe au Soir et à De Standaard, que le prochain gouvernement devra se centrer sur les réformes socio-économiques. MR et CD&V se positionnent ainsi comme candidats pour former l'axe principal de la future coalition, selon Le Soir de ce samedi.

Alliance MR- CD&V : "Wouter et moi avons fait le choix de nous parler"

© Belga

"CD&V et MR n'ont pas le même programme: le partenaire naturel du MR, en Flandre, c'est le VLD, avec lequel on aura certainement un programme commun sur la fiscalité et l'économique", explique Charles Michel. "Mais nous croyons tous deux, Wouter et moi, qu'il est possible de bâtir des ponts entre nos Communautés, pour faire fonctionner ce pays, créer de l'emploi, réformer sur le plan économique et social, protéger les soins de santé, les pensions."

Les divergences entre les deux partis étaient pourtant importantes sur certains dossiers ces dernières années. "Le CD&V et le MR avaient peut-être les points de vue les plus éloignés sur la réforme de l'Etat; mais Wouter et moi, notre génération, avons fait le choix de nous parler, de comprendre le point de vue de l'autre", insiste le président du MR. Pour les deux présidents de partis, les priorités des cinq prochaines années devront être la concrétisation de la réforme de l'Etat ainsi que la mise en oeuvre d'une réforme fiscale et économique.

Leurs ambitions dépendront évidemment du choix des électeurs lors du scrutin. "En 2010, les électeurs ne savaient pas qu'en votant pour le PS ou la N-VA, c'était le blocage politique, économique, social. Mais en 2014, ils savent qu'il y a des partis capables de prendre leurs responsabilités et de construire des ponts, et des partis qui risquent d'enfermer le pays dans des situations d'instabilité et de blocage", analyse M. Michel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires