Allemagne: protestations en marge du congrès populiste AfD, des centaines d'arrestations

01/05/16 à 04:15 - Mise à jour à 04:15

Source: Belga

(Belga) La police a privé de liberté quelque 500 manifestants de gauche samedi soir aux abords du congrès du parti anti-immigration "Alternative fur Deutschland" (AfD) à Stuttgart, à l'issue d'affrontements qui ont duré plusieurs heures.

Allemagne: protestations en marge du congrès populiste AfD, des centaines d'arrestations

Allemagne: protestations en marge du congrès populiste AfD, des centaines d'arrestations © BELGA

Le parti populiste AfD - dont les appels se nourrissent de l'arrivée d'un million de migrants en 2015 en Allemagne et de la politique d'ouverture de la chancelière Angela Merkel - adoptera lors de ce congrès de deux jours un manifeste pour la première fois depuis sa création en 2013. La déclaration doit inclure la phrase "l'Islam ne fait pas partie de l'Allemagne". Durant la séance de samedi, les membres du parti ont adopté une position s'opposant à l'immigration comme source de main-d'oeuvre ainsi qu'à l'intégration de la Turquie à l'Union européenne. La réunion, à laquelle participaient quelque 2.000 membres du parti, a été chahutée dès le début par près de 1.500 personnes hissant des bannières stipulant "Réfugiés dedans, nazis dehors" et "Bye bye AfD." Ces manifestants, certains masqués d'autres brandissant des bâtons ou barres de fer - ont bloqué une autoroute en brûlant des pneus et lancé des pétards. Quelque 800 à 900 protestataires arrivés en bus se sont montrés plus combatifs mais il n'y a pas eu de blessés, affirme la police. Un témoin affirme que celle-ci a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Un millier d'agents de sécurité ont été déployés pour empêcher des affrontements entre des membres de l'AfD et les manifestants de gauche. Le calme est revenu dans l'après-midi, a affirmé la police, avec beaucoup de manifestants se rendant vers le centre de la ville de Stuttgart. La police évoque le nombre de 1.800 personnes qui y ont poursuivi leurs protestations, les organisateurs 4.000. Il n'y a pas eu d'émeute dans le centre affirme la police bien que plusieurs agents ont été percutés par des sacs contenant des excréments. (Belga)

Nos partenaires