Alerte Smog : pourquoi les transports en commun ne sont-ils pas gratuits à Bruxelles ?

14/03/14 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Le Vif

Alors que les bus TEC sont gratuits partout en Wallonie en raison de l'alerte Smog, ce n'est pas le cas à Bruxelles. Pourquoi cette absence de gratuité ?

Alerte Smog : pourquoi les transports en commun ne sont-ils pas gratuits à Bruxelles ?

© Image Globe

En raison de l'alerte SMOG qui dure depuis hier en Belgique, les automobilistes sont appelés à délaisser leur voiture pour prendre les transports en commun.

Dans le cadre du plan d'action "Air-Climat" mis en place en Région Wallonne en cas de pic de pollution, le TEC offre la gratuité pour ses transports en commun jusqu'à la fin de l'alerte ordonnée par la Cellule interrégionale de l'Environnement. Les conducteurs sont toutefois amenés à délivrer un ticket de gratuité "Pic de pollution" s'ils veulent être en ordre en cas de contrôle. En région parisienne, les transports en commun sont également gratuits depuis ce matin, et ce, jusqu'à dimanche soir.

Françoise Ledune, attachée de presse de la STIB, nous explique la raison de la non-gratuité à Bruxelles : "La législation wallonne impose la gratuité des transports publics à partir du pic de niveau 1 tandis qu'en Région flamande, en Région bruxelloise et au niveau fédéral, cette gratuité n'entre en vigueur qu'à partir du niveau 2. Ce n'est pas une décision de la STIB, de De Lijn ou encore de la SNCB. C'est une question de législation. Le niveau 1 à Bruxelles n'impose qu'un service d'information, une circulation automobile réduite à 50km/h dans l'ensemble de Bruxelles et un renforcement des contrôles policiers".

"Sur le plan logistique, c'est extrêmement difficile à organiser, car il faut savoir que la phase 1 n'a été déclarée que mercredi 12 mars. Cela laisse très peu de temps pour organiser un transport public gratuit, car cela demande une mobilisation accrue de personnel de la STIB. La gratuité impose en effet une offre plus large puisque plus de gens prendront les transports. C'est une question pratique ! La Région wallonne n'est pas comparable avec la Région bruxelloise démographiquement. La population de la Région wallonne est nettement moins dense et l'offre au niveau des transports est beaucoup moins grande" explique Philippe Vanstapel, responsable presse de Bruxelles Mobilité.

L'alerte Smog est prolongée jusqu'à vendredi soir en raison des conditions météorologiques qui ne favorisent par la dispersion des polluants. Pour rappel, les automobilistes devront d'ici la fin de l'alerte respecter les limitations de vitesse : 50 km/h en ville et 90 sur les voies rapides.

Nos partenaires