"Albert II doit rester"... jusqu'en 2014, du moins

04/03/12 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Vif

Ni le PS, ni le MR, ni le cdH n'envisagent réellement une abdication du roi en juillet 2013, au vu des tensions communautaires latentes dans le pays. Leur frontière psychologique semble être les élections législatives de 2014.

"Albert II doit rester"... jusqu'en 2014, du moins

© Image Globe

Les rumeurs évoquant une possible abdication d'Albert II en juillet 2013 ont été accueillies avec scepticisme par les intervenants politiques présents sur le plateau de Mise au Point (RTBF) ce dimanche.

Côté PS, Philippe Moureaux a émis le souhait que le souverain reste en place jusqu'aux prochaines élections législatives, en 2014 : "Je pense qu'on a encore besoin d'Albert II", a-t-il affirmé, tout en se déclarant "républicain de coeur mais monarchiste de raison". "On aimerait bien qu'Albert II soit encore là pour la formation du prochain gouvernement", a-t-il ajouté, après avoir fait référence aux tensions communautaires latentes dans le pays.

Côté MR, Armand De Decker s'est lui aussi montré sceptique face à la possibilité d'une abdication prochaine, évoquée cette semaine par le journal Le Soir. Selon lui, le roi n'abdiquera en aucun cas avant que les réformes institutionnelles n'aient été votées.

Côté cdH, la vice-Première ministre Joëlle Milquet, interrogée un peu plus tard par la RTBF, s'est positionnée sur la même ligne : "La question de l'abdication ne se pose pas", a-t-elle assuré, affirmant n'avoir "jamais entendu parler de ce scénario". "En 2014, nous ne serons pas encore sortis des problèmes", a-t-elle ajouté, suggérant son souhait de voir Albert II rester sur le trône jusqu'aux élections législatives.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires