Albert II abdiquera en faveur du prince Philippe le 21 juillet

03/07/13 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif

Le Roi Albert II a annoncé lors d'une allocution télévisée qu'il abdiquait le 21 juillet, jour de la Fête nationale, après 20 ans de règne, au profit de son fils, le prince Philippe.

Albert II abdiquera en faveur du prince Philippe le 21 juillet

© Reuters

18 h 45 - "Un grand roi"

Tweet Guy Verhofstadt: #RoiAlbert Respect pour un grand roi qui a fait preuve de qualités impressionnantes d'homme état- je lui souhaite encore de nombreuses bonnes années

18 h 40 : un moment historique

Une quarantaine de personnes se sont désormais rassemblées devant le Palais royal pour rendre hommage au roi Albert II et vivre ce "moment historique". A l'heure où le Roi a annoncé son abdication, les royalistes présents l'ont remercié pour "sa contribution à l'unité de la Belgique".

18 h 32 - "Leurs voeux les meilleurs" à Philippe Les évêques de Belgique ont exprimé au Roi "leur profonde reconnaissance pour le service éminent qu'il a rendu à la Nation depuis le décès inopiné de son frère" et adressé "leurs voeux les meilleurs à son successeur, le Prince Philippe" dans un communiqué mercredi suite à l'annonce de l'abdication du roi Albert II.

Les évêques décrivent le roi Albert II comme un "homme d'écoute, de dialogue et de sagesse" qui a mis "toutes ses qualités au service de l'État, des Régions et Communautés, et de l'ensemble de la population de notre pays." Ils assurent encore au Prince Philippe "leur fervente prière."

18 h 30 - Donner sa chance à Philippe"

Yves Leterme a déclaré à la VRT qu'"il est important, qu'en tant que population, nous donnions sa chance à Philippe".

18 h 24 - "Un bon roi. Quelqu'un qui a accompli son devoir avec équilibre, jovialité et spontanéité".

L'ancien ministre CD&V Leo Delcroix comble le roi Albert II de louanges. "Il était un bon roi. Quelqu'un qui a accompli son devoir avec équilibre, jovialité et spontanéité". Selon Delcroix, l'âge et les circonstances privées ont joué un rôle décisif dans la décision du roi. Delcroix est également d'avis que le prince Philippe est prêt à reprendre le flambeau.

18 h 22 : Manifestation nationaliste devant le palais de Laeken

A Laeken, une trentaine de manifestants du Vlaams Belang étaient présents. Ils ont brandi des drapeaux flamands et une pancarte dont le slogan était "La République maintenant! La Flandre indépendante", a pu constater un photographe de l'agence Belga sur place. Les manifestants se tenaient initialement devant les grilles du palais, mais la police les a ensuite sommés de se déplacer de l'autre côté de la rue.

18 h15 : "Philippe est prêt"

Le Roi Albert II a annoncé lors d'une allocution télévisée qu'il abdiquait le 21 juillet, jour de la Fête nationale, après 20 ans de règne, au profit de son fils, le prince Philippe. Le roi estime que son fils est "bien préparé" pour lui succéder. "Après 20 ans de règne, j'estime donc que le moment est venu de passer le flambeau à la génération suivante", a déclaré le souverain, âgé de 79 ans.

"Je constate que le prince Philippe est bien préparé pour me succéder. Il jouit avec la Princesse Mathilde de toute ma confiance", estime-t-il. Albert II évoque les missions économiques menées à l'étranger par le prince Philippe. Au cours de celles-ci, ce dernier "a montré combien ses engagements envers notre pays lui tiennent à coeur".

18 h 02 Le roi Albert II annonce qu'il abdiquera Le roi Albert II annonce qu'il abdiquera en faveur du prince Philippe le 21 juillet, jour de la Fête nationale

17 h 56 : Le roi a quitté le Palais

Le roi Albert II et la reine Paola ont quitté le Palais royal dans leur voiture balisée mercredi peu après 17h30. Le couple royal a salué les quelques personnes venues leur rendre hommage ainsi que les touristes qui campent désormais devant le Palais, a constaté l'agence de presse Belga.

17 h 49 : Un discours enregistré

Le discours du roi a été enregistré est en déjà en possession des différentes chaines de télévision. Il sera diffusé, à 18 h précise.

17 h 40 : Une monarchie protocolaire

Le républicain Jean-Marie Dedecker (LDD) espère que ce moment sera saisi pour entamer le débat sur la monarchie. "Nous devons évoluer d'urgence vers une monarchie protocolaire."

17 h 30 : quelle date pour l'abdication ?

Soit le roi abdique immédiatement, auquel cas la prestation de serment du nouveau souverain interviendra dans dix jours maximum, soit le roi annonce la date de son abdication et le délai - toujours de dix jours maximum - pourrait être abrégé. "On pourrait même avoir une prestation de serment le 22 si le roi abdiquait le 21 juillet", a souligné Francis Delperée, professeur de droit constitutionnel (UCL) et sénateur.

17 h 18 : Une épine dans le pied de la N-VA

Selon le rédacteur de Knack, Walter Pauli, cette situation met la N-VA dans une situation délicate. Le roi Albert II est notamment coincé par l'affaire Delphine Boël, mais on ne peut pas attaquer Philippe juste parce qu'il est roi. En outre, au début de son règne tout nouveau roi profite d'une espèce d'"état de grâce" avec notamment les "joyeuses entrées" dans les chefs-lieux des provinces.

17 h 15 : Agitation devant le Palais royal

Les journalistes arrivent mercredi au compte-gouttes devant le Palais royal, suscitant la curiosité des touristes et des ouvriers au travail pour la réfection de la Place des Palais, en vue du défilé du 21 juillet. Le calme apparent dans le Palais royal contraste avec l'agitation qui s'installe devant ses grilles. Les techniciens des chaînes de télévision règlent leur matériel, les journalistes répètent leur direct et les touristes observent, étonnés, cette étrange animation.

17 h13 : "Le roi a toujours quelque chose à dire"

Tweet du politologue Dave Sinardet : "Apparemment le roi a toujours quelque chose à dire dans ce pays. Les politiques n'ont pas réussi à garder Albert sur le trône après la formation de gouvernement en 2014."

17 h 12 : Une surprise

L'ancien ministre Willy Claes (SP.A) se dit surpris par la nouvelle. Il s'attendait à ce que le roi abdique après les élections de l'année prochaine. "C'est particulièrement bien joué. Aucune fuite, aucune indication dans ce sens ces derniers jours", dit Claes. Il comprend cependant que le roi prenne cette décision maintenant "que le climat politique est plus calme".

16 h 57 : avant les électionsde 2014

Selon Wim Winckelmans, journaliste politique au Standaard, le véritable motif de l'abdication du roi réside dans le fait qu'il ne se sent plus en état de mener la formation d'un gouvernement. La polémique suscitée par sa fille illégitime Delphine Boël pourrait également jouer un rôle.

16 h 52 : une abdication en concertation avec les ministres

Interrogé par la RTBF, le constitutionnaliste Hugues Dumont a affirmé que "le moment de l'abdication doit être choisi avec l'accord des ministres. Il a donc dû faire l'objet de fortes concertations entre le gouvernement et le Palais".

16 h 32 : Une prestation de serment le 21 juillet

Selon la présentatrice Goedele Devroy, le roi Philippe prêtera serment le 21 juillet devant les Chambres réunies du parlement.

16 h 24 : Selon le spécialiste de la royauté Mark Van den Wijngaert interrogé par la VRT, le roi a voulu prendre tout le monde de vitesse. "Il ne veut pas suivre le schéma déjà annoncé de l'annonce le 21 juillet et l'abdication le 21 juillet. Le roi voudrait une véritable primeur pour tout le monde et c'est pourquoi il n'a pas attendu le 21 juillet."

Van den Wijgaert mentionne que la Constitution ne prévoit pas de procédure pour l'abdication. "Au dix-neuvième siècle on partait du principe que le roi règnerait toujours jusqu'à son décès. Il faudra donc élaborer une procédure légale" explique Van den Wijngaert.

16 h 23 : Une réunion est en cours entre Elio Di Rupo et ses vice-Premiers ministres.

16 h 20 : les hommes politiques ne sont pas inquiets

Selon la présentatrice de la VRT Goedele Devroy qui se trouve rue de la Loi, les hommes politiques n'éprouvent pas d'inquiétude. "Ils font confiance au prince Philippe et estiment qu'il mènera sa tâche à bien lors d'une formation de gouvernement."

15 h 55 : "raisons de santé"

Selon les quotidiens Het Laatste Nieuws et het Nieuwsblad, Albert II abdiquerait pour des "raisons de santé".

15 h 50 : Filip De Winter est content Tweet de Filip De Winter : Le roi # Albert abdique! Enfin... Plus rapide que #Morsi mais aussi impopulaire... Vive la république #flamande!

15 h 24 : Abdication prochaine du roi Albert II

Selon l'agence de presse Belga, plusieurs sources au plus haut niveau de l'Etat annoncent l'abdication prochaine du roi Albert II.

15 h 05 : Une abdication le 21 juillet?

Selon le site du Soir, le roi devrait annoncer son abdication. Celle-ci devrait intervenir le 21 juillet. Ces derniers jours, on parlait plutôt d'une annonce le 21 juillet et d'un retrait à l'automne.
14 h 44 : Déclaration du Premier Ministre à 18h15

Un Conseil des Ministres aura lieu à 17h30 au 16 rue de la Loi. Suite à l'allocution du Roi Albert, le Premier Ministre Elio Di Rupo fera une déclaration en présence du Conseil des Ministres restreint à 18h15 au 16 rue de la Loi.

14 h 35 : Le roi s'adressera à la population à 18h00, les rumeurs d'abdication enflent

Le roi Albert II s'adressera à la population ce mercredi à 18 heures. Les rumeurs se sont multipliées ces derniers mois sur une possible abdication du chef de l'Etat. Cette annonce survient après que le Souverain eut reçu les ministres du Comité ministériel restreint à 13h15, au Palais royal. Les rumeurs se sont multipliées ces derniers mois sur une possible abdication du chef de l'Etat, âgé de 79 ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires