Alain Mathot dépose plainte pour violation du secret de l'instruction

29/07/12 à 19:08 - Mise à jour à 19:08

Source: Le Vif

Alain Mathot déposera une nouvelle plainte pour violation du secret de l'instruction à la suite des informations publiées samedi dans la presse au sujet du dossier Innova, a annoncé le député-bourgmestre (PS) de Seraing, dimanche dans un communiqué.

Alain Mathot dépose plainte pour violation du secret de l'instruction

© Image Globe

Les informations publiées samedi indiquaient notamment qu'Alain Mathot, n'avait pas répondu aux convocations des policiers, lundi et mardi derniers, dans le cadre de son inculpation pour corruption passive et blanchiment dans le dossier Intradel-Innova France.

"Je rappelle que je me suis, depuis l'ouverture de ce dossier, présenté spontanément aux invitations qui m'ont été faites tant par le juge que par les enquêteurs. La dernière invitation m'a été envoyée en dernière minute, en période de vacances judiciaires, et était incompatible avec mon agenda professionnel. J'apprends par la presse que cette invitation a été opérée alors que le juge d'instruction, responsable de cette enquête, était en vacances. C'est à lui, en tant que chef d'enquête, que j'avais signalé mon problème d'agenda, et je ne suis en rien responsable du fait que l'information ne soit pas passée au sein du service Ecofin. Il ne peut donc être question d'une quelconque stratégie dans mon chef, comme on me l'impute à tort à partir d'éléments erronés", explique M. Mathot.

Alain Mathot a tenu aussi à souligner que son immunité parlementaire n'avait pas été levée. "Parler de 'mandat d'amener' relève donc, là encore, d'un fantasme de l'informateur sorti de sa neutralité", ajoute-t-il.

"Cela fait 5 ans que l'enquête Innova est ouverte. Depuis 5 ans, les personnes à l'origine de violations répétées du secret de l'instruction à mon sujet semblent se 'réveiller' avant chaque échéance politique importante en organisant des fuites dans la presse. Les anecdotes que, non sans culot, une certaine personne dévoile ce samedi dans La Meuse ne laissent d'ailleurs que peu de doute sur l'identité de l'informateur qui a ainsi violé un des principes de base qui doit faire de la justice un organe neutre et non un lieu de règlements de comptes politiques", indique encore M. Mathot dans son communiqué.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires