Ajustement budgétaire : les cinq pistes évoquées

28/09/16 à 10:41 - Mise à jour à 10:40

Source: La Libre

Rattraper le dérapage budgétaire de 4,2 milliards : telle est la lourde tâche qui attend la majorité fédérale. Pour ce faire, plusieurs pistes sont évoquées.

Ajustement budgétaire : les cinq pistes évoquées

© Belga

Pour arriver à remettre le budget sur les rails, les partenaires de la majorité ont le choix entre plusieurs mesures. Chaque membre de la coalition formule donc ses propositions pour limiter le dérapage budgétaire au possible, regroupées en une note distribuée aux cabinets. La Libre les résume en cinq points.

- Moduler le remboursement des médicaments en fonction de leur utilité et de leur taux d'usage. Pour l'instant, aucun médicament précis n'est visé, précise La Libre. Il n'est par contre nullement question de supprimer complètement le remboursement de certains médicaments.

- Booster les rentrées fiscales, notamment en haussant la TVA - un passage de 21% à 22% est envisagé - et le précompte immobilier.

- Reporter l'indexation du salaire des fonctionnaires. Selon La Libre, l'indexation, qui arrivera plus vite que prévu cette année, explique en partie l'aggravation du déficit budgétaire pour 2016 et 2017, et les membres de la coalition pourraient y toucher, au risque de provoquer la grogne sociale.

- La limitation des allocations de chômage est, elle aussi, à nouveau sur la table des négociations. Parmi les partisans de cette mesure, la N-VA. Le CD&V et le MR y sont plus frileux.

- Vers un adoucissement de la trajectoire budgétaire ? Selon La Libre, le Premier ministre Charles Michel aurait rencontré les autorités européennes : un adoucissement de la trajectoire budgétaire, ajouté à l'utilisation de la réserve budgétaire (1 milliard d'euros), pourrait corriger l'effort à 2,2 milliards.

Ces mesures ne sont encore qu'au stade des idées. Chacune d'entre elles doit encore être examinée et négociée avant d'être retenue ou non.

En savoir plus sur:

Nos partenaires