Agriculteurs en colère - Evolution des positions au Conseil européen de l'Agriculture

15/02/16 à 17:51 - Mise à jour à 17:51

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus, qui participe lundi à une réunion du Conseil européen de l'Agriculture, a dit assister à une évolution des positions. "La Commission s'est déclarée ouverte à de nouvelles mesures complémentaires pour lutter contre la crise agricole et deux tiers des pays sont désormais prêts à discuter de nouvelles mesures d'aide, de soutien à la consommation, à l'exportation ou de mécanismes, même temporaires, de limitation de production", s'est-il félicité.

Selon le ministre libéral, le constat de crise au sein du secteur agricole est "désormais quasi unanime, et partagé autour de la table du Conseil et par la Commission". L'échange a été constructif et de nombreuses propositions ont été mises sur la table par les délégations, se réjouit Willy Borsus, qui se montre toutefois prudent. Les Etats membres sont invités à déposer leurs propositions écrites et argumentées pour le 25 février. Celles-ci seront débattues lors de réunions techniques. Le ministre dit attendre de la Commission qu'elle présente un document global reprenant une nouvelle série de mesures lors de la prochaine réunion des ministres européens, le 14 mars. M. Borsus a plaidé lundi, au cours de différentes réunions informelles et du Conseil européen de l'Agriculture, la mise à l'agenda européen de la crise agricole. Le prochain Conseil européen de l'Agriculture doit prendre des décisions face "à l'une des plus graves crises du secteur de son histoire", a-t-il soutenu, alors qu'il était interpellé par une quarantaine de manifestants dans le quartier européen à Bruxelles. Willy Borsus réclame des réformes en vue d'obtenir pour les agriculteurs des prix rémunérateurs d'une part et une diminution des charges d'autre part. (Belga)

Nos partenaires