Afghanistan: 4 millions d'euros pour le rapatriement des soldats belges

08/04/12 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Le Vif

Le coût du retrait du contingent belge assurant la protection de l'aéroport de Kaboul, la capitale afghane - actuellement quelque 300 militaires - devrait s'élever à quatre millions d'euros, selon une estimation préliminaire fournie par le ministre de la Défense, Pieter De Crem.

Afghanistan: 4 millions d'euros pour le rapatriement des soldats belges

© Image Globe

Le budget requis pour le transport du personnel et du matériel est estimé à 3,6 millions d'euros. Le budget nécessaire pour l'entité responsable pour le rapatriement est estimé à 392.000 euros, a-t-il indiqué en réponse à une question orale posée fin mars par le député Roland Defreyne.

Le retrait du contingent belge qui assure depuis février 2003 la protection de la partie militaire de l'aéroport international de Kaboul (Kaia) - une installation stratégique car c'est l'un des principaux points d'entrée en Afghanistan pour les troupes occidentales - est prévu à l'automne prochain, a précisé M. De Crem.

Il a toutefois souligné que la planification devrait encore être "affinée" en concertation avec les autres partenaires de l'Isaf (la force internationale d'assistance à la sécurité, dirigée par l'Otan) et les autorités afghanes.

S'agissant du retrait de l'ensemble des troupes belges d'Afghanistan - quelque 600 militaires au total -, M. De Crem a rappelé les termes de la déclaration gouvernementale de l'équipe Di Rupo 1er, qui stipule que la Belgique définira, "en pleine coopération avec ses partenaires de l'Otan, de l'Union européenne et des Nations Unies, une stratégie et un calendrier" pour un retrait au plus tard en 2014.

"Une présence sur le terrain après 2014 pour soutenir la reconstruction avec l'autre partenaire n'est pas exclue", a souligné le ministre. Lors du sommet atlantique de Lisbonne, en novembre 2010, les dirigeants des pays de l'Otan ont entériné la décision de transférer l'intégralité de la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes d'ici la fin 2014.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires