Affaire OWD - Vers un accord sur l'extension des auditions parlementaires

04/03/16 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Belga

(Belga) La décision d'entendre en commission du parlement wallon un ancien directeur général de l'administration wallonne de l'Environnement (DGO3), Claude Delbeuck, dans le cadre de l'affaire de détournement de fonds à l'Office wallon des déchets (OWD), devrait faire l'objet d'un accord lors de la prochaine conférence des présidents, a appris l'agence Belga vendredi à l'issue d'une réunion de la commission de l'Environnement.

Jusqu'à présent, les députés s'étaient entendus sur l'audition, d'ici dix jours, de l'actuel directeur général Benoît Quevy, de celle d'un représentant de l'Inspection des Finances et du consultant Comase, auteur d'un rapport d'audit sur l'OWD. En plus de cela, le MR souhaitait entendre M. Delbeuck, aujourdh'hui expert à 1/10e temps au cabinet du ministre de l'Environnement, Carlo Di Antonio, ainsi que la contrôleuse des engagements qui, la première, a identifié un versement suspect qui a permis de mettre au jour la fraude d'au moins deux millions d'euros du comptable René Tonneaux et en a informé un autre contrôleur qui a lui-même prévenu sa hiérarchie. Certaines voix dans les rangs réformateurs se sont élevées vendredi pour dénoncer une opposition de la majorité à procéder à ces deux auditions. "Nous plaiderons en conférence des présidents pour que M. Delbeuck et (la contrôleuse des engagements) soient aussi entendus", a affirmé M. Fourny à l'agence Belga. Dans les rangs socialistes, on ne s'opposait pas non plus à l'audition de M. Delbeuck. Quant à celle de la contrôleuse, on jugeait préférable d'entendre d'abord les hauts responsables avant d'éventuellement exposer des fonctionnaires moins élevés, notamment en raison des procédures disciplinaires et judiciaires en cours. (Belga)

Nos partenaires