Affaire OWD: "A-t-on tenté de dénoncer ces magouilles ?"

20/02/16 à 17:14 - Mise à jour à 20:59

Source: Belga

Les groupes MR et Ecolo au parlement wallon ont réclamé samedi des auditions d'urgence en commission de l'Environnement pour tenter de clarifier des responsabilités dans la situation de l'Office wallon des déchets (OWD), où sont suspectés des détournements de fonds publics de l'ordre de deux millions d'euros.

Affaire OWD: "A-t-on tenté de dénoncer ces magouilles ?"

Pierre-Yves Jeholet, chef du groupe libéral au Parlement wallon. © BELGA/Sophie Kip

Le chef de groupe MR Pierre-Yves Jeholet a écrit à André Antoine (cdH), le président du parlement wallon, et à Edmund Stoffels (PS), président de la commission de l'Environnement, pour entendre rapidement les responsables de l'administration de l'Environnement (DGO3), de l'OWD ainsi que le ministre Carlo Di Antonio (cdH) à propos de ces détournements présumés, dévoilés mercredi en séance plénière par le député Jean-Luc Crucke (MR).

Samedi en fin de journée, Stéphane Hazée, chef de groupe Ecolo, a indiqué avoir également envoyé un courrier aux mêmes interlocuteurs (André Antoine et Edmund Stoffels), pour "appuyer" la démarche du MR. "Complémentairement, nous souhaitons également ajouter deux autres demandes d'audition: la Cour des comptes d'une part, l'organisme chargé en 2014 par le Gouvernement d'un audit de l'OWD d'autre part", précise Stéphane Hazée dans sa lettre.

Un comptable de 64 ans de l'OWD est en fuite depuis lundi après avoir semble-t-il avoué devant sa hiérarchie - mais pas devant la justice - des détournements de subsides sur ses comptes personnels de l'ordre d'un million d'euros. Son épouse a été arrêtée pour blanchiment.

Les faits, initialement présumés commis depuis 2013, pourraient remonter à une période plus étendue et concerner au moins deux millions d'euros, reconnaissait vendredi M. Di Antonio. Plusieurs suspects pourraient être impliqués, ajoutait samedi L'Avenir. Le parquet, quant à lui, a ouvert une enquête tout en reprochant à l'administration de ne pas avoir averti correctement la Justice pour appréhender le suspect.

"Des hauts fonctionnaire, des politiques, avaient-ils été informés des dysfonctionnements ? Y a-t-il eu une fraude de grand ampleur, dans la durée et répétitive ? A-t-on tenté de dénoncer ces magouilles ?", s'interroge M. Jeholet. Il relève que "ce n'est pas la première fois que l'OWD est dans le collimateur". Ecolo s'inquiète pour sa part, notamment, de "l'hypothèse d'une complicité au sein de l'administration, voire d'une organisation".

La Cour des comptes est descendue sur place en fin de semaine, les comptes bancaires de l'Office wallon des Déchets ont été bloqués et l'Inspection des Finances a été chargée par le ministre d'une mission d'urgence afin d'analyser les procédures de paiement en place, détecter les risques et les failles ayant conduit aux malversations et proposer d'adapter les procédures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires