Affaire Maëlys: la fillette n'aurait pas été violée, selon les experts

01/06/18 à 14:11 - Mise à jour à 14:13

Source: Belga

(Belga) Maëlys, la petite fille disparue en août 2017 lors d'une fête de mariage dans l'est de la France et dont le corps a été retrouvé en février dernier, n'aurait pas été violée par Nordahl Lelandais qui a avoué avoir tué "involontairement" la fillette de 8 ans. Selon les conclusions des experts, dont fait état vendredi RTL France, l'autopsie du corps de la petite fille ne révèle qu'une fracture.

Les médecins légistes et les anthropologues de l'IRCGN, l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, ont constaté une fracture de la mâchoire de la fillette ante-mortem, provoquée par un ou plusieurs coups violents, précise RTL. Il n'y a en revanche pas d'autre lésion, pas d'autre fracture ou fissure, malgré une expertise très minutieuse des ossements et du crâne. Ce constat ne contredit pas la version du suspect qui avoue avoir frappé Maëlys à une seule reprise d'un violent revers de la main mais nie l'avoir violée. L'analyse des sous-vêtements de la petite fille ne recèleraient aucune trace d'ADN de Lelandais. (Belga)

Nos partenaires