Affaire Luperto: les fondations de l'édifice du parquet sont touchées, estime la défense du député

14/12/15 à 16:34 - Mise à jour à 17:41

Source: Belga

(Belga) Ce sont les fondations mêmes de l'édifice élevé par le parquet contre le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto qui ont été touchées par les recommandations des commissions des poursuites, a estimé lundi l'un des conseils de l'ancien président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Me Marc Uyttendaele.

"Et lorsque les fondations sont touchées, l'édifice s'écroule", a ajouté l'avocat, interrogé par Belga à la suite des recommandations des deux commissions parlementaires, qui s'opposent à la levée d'immunité du député pour l'une des cinq inculpations. "Il s'agit là d'une prise de position fondamentale. En effet, c'est sur la base de ce premier fait, et sans qu'aucune plainte n'ait jamais été déposée à son encontre, que tout le dossier a été construit. La partialité de la procédure est ainsi démontrée", affirme l'avocat. L'inculpation rejetée porte sur des allégations de mineurs d'âge non identifiés, pour des faits prétendument commis le 13 avril 2014 sur l'aire d'autoroute de Spy. Me Uyttendaele se fait fort de démontrer que les irrégularités évoquées peuvent aussi affecter les autres préventions pour lesquelles des mineurs auraient été impliqués. "Le parquet a triché", résume-t-il, dénonçant un dossier mené exclusivement à charge. Il en veut notamment pour preuve le fait que "la quasi-totalité des devoirs à décharge lui a été refusée par les autorités judiciaires". Selon lui, les témoignages à charge fourmillent de contradictions et sont dénués de toute crédibilité. M. Luperto, par la voix de ses avocats, "prouvera aussi que, contrairement aux dires du ministère public, les accusations portées à son encontre émanent d'un petit groupe de personnes liées à la station de Spy et animées manifestement d'une intention de nuire, accusations auxquelles les enquêteurs et les autorités judiciaires ont prêté foi sans vérifications sérieuses". (Belga)

Nos partenaires