Affaire Lizin: Six mois de prison requis

15/03/13 à 18:10 - Mise à jour à 18:10

Source: Le Vif

Le parquet de Huy a requis vendredi 6 mois de prison pour faux et prise d'intérêt à l'encontre de l'ancienne bourgmestre de Huy Anne-Marie Lizin, de l'ancienne échevine Micheline Toussaint et du secrétaire communal f.f. Philippe Draize. Le jugement est attendu pour le 26 avril prochain. Anne-Marie Lizin ne s'est pas présentée ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Huy. Ses avocats ont plaidé l'acquittement. Il en va de même des avocats des deux autres prévenus.

Affaire Lizin: Six mois de prison requis

© Image Globe

Cette affaire fait suite à une plainte déposée par l'ancien directeur des Travaux, Patrick Dubuffet. Celui-ci avait porté plainte contre une délibération du collège datant du 30 novembre 2004. C'est ce document qui est suspecté d'être un faux. Le parquet considère que le collège s'est tenu après que l'avocat de la ville de Huy a été chargé de déposer plainte contre Patrick Dubuffet et qu'il en va de même de la lettre de mise en garde amenée par huissier au domicile de Patrick Dubuffet.

Lors de l'instruction d'audience, le tribunal s'est attaché à comprendre le déroulement de la journée du 30 novembre 2004. "Je remplaçais le secrétaire communal qui était en mission à l'étranger. Nous avons reçu par fax une lettre d'un journaliste qui affirmait avoir eu des contacts avec Patrick Dubuffet. Il disait que ce dernier se préparait à faire une conférence de presse afin de faire des révélations qui risquaient de porter atteinte aux intérêts de la ville", a indiqué

Philippe Draize au tribunal.

"Nous avons été prévenus la veille ou l'avant-veille par Anne-Marie Lizin qu'un collège allait se tenir en urgence. Quand nous sommes arrivés au collège à 16 h, elle n'était pas là. C'est moi en tant que première échevine qui a été amenée à présider la séance", a quant elle expliqué Micheline Toussaint.

Pour le parquet, le noeud du problème est l'heure à laquelle s'est tenu le collège. L'agenda d'un ancien échevin indique qu'il s'est tenu à 18h. "Madame Lizin est la tête, madame Richardeau (Toussaint) est la main et monsieur Draize les jambes", a exposé le substitut en charge du dossier.

Outre les peines de prison, il a également requis des peines d'amende: 1.000 euros pour Anne-Marie Lizin, 500 euros pour Philippe Draize et 250 euros pour Micheline Toussaint.

L'avocat de Micheline Toussaint et de Philippe Draize a demandé l'acquittement. Il s'est attaché à démontrer que la délibération du collège était bien antérieure à la mise en place des sanctions. Afin de tenter de convaincre le tribunal, il a apporté une pièce qui jusqu'ici ne figurait pas au dossier: l'agenda de Philippe Draize où était indiqué que le collège se tenait à 16h. Le parquet a demandé à ce que cette pièce "sortie comme un lapin d'un chapeau" soit écartée.

Les avocats d'Anne-Marie Lizin ont quant à eux plaidé que leur cliente n'était pas présente au collège le jour des faits, que les déclarations des échevins montrent qu'elle n'a pas donné d'instruction quant à la marche à suivre et qu'elle n'avait pas d'intérêt privé dans cette démarche. Ils ont argué que le litige n'oppose pas Patrick Dubuffet à Anne-Marie Lizin mais à la ville de Huy.

Patrick Dubuffet réclame un euro à titre provisionnel.

Nos partenaires