Affaire Galant : Charles Michel pointe les responsabilités de la ministre mais maintient la bonne foi

13/11/15 à 16:39 - Mise à jour à 16:41

Source: Belga

La ministre de la Mobilité Jacqueline Galant a commis une "erreur administrative" mais a agi de "bonne foi" dans la désignation par son cabinet et l'administration du bureau d'avocats Clifford Chance pour assister l'Etat dans différentes missions d'expertise, a indiqué vendredi en commission de la Chambre le Premier ministre Charles Michel.

Affaire Galant : Charles Michel pointe les responsabilités de la ministre mais maintient la bonne foi

© Reuters

Le chef de gouvernement a rappelé la "responsabilité" politique finale d'un ministre das la gestion de ses dossiers. Il a fait siennes les conclusions de l'inspection des Finances qui a pointé des "irrégularités" dans la procédure de désignation de Clifford mais également de nombreux autres cabinets d'avocats par le SPF Mobilité avant l'entrée en charge de la ministre MR.

M. Michel a rappelé l'engagement de son gouvernement à mieux prendre en compte la législation et les procédures à l'avenir.

L'opposition a apprécié la différence de ton apportée par le Premier ministre face une polémique en cours depuis des semaines tout en continuant à contester la bonne foi de la ministre Galant dans cette affaire.

Majorité et opposition ont également renvoyé au fond du dossier qui devrait monopoliser le gouvernement et le parlement dans les prochains mois, le développement de l'aéroport et la gestions des routes aériennes.

Nos partenaires