Affaire ALG-Lontzen: Tecteo veut négocier

20/12/11 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

Deux émissaires liégeois de Tecteo ont proposé à la commune germanophone de renégocier le rapport d'échange des parts de l'intercommunale ALG.

Affaire ALG-Lontzen: Tecteo veut négocier

© Belga

Nouveau rebondissement dans la saga Lontzen/Tecteo, une puissante intercommunale liégeoise dirigée par Stéphane Moreau, qui s'est emparée à bas prix, fin 2010, du capital de l'Association liégeoise du gaz (ALG) détenu par des dizaines de communes de la province de Liège et au-delà (Andenne). La petite commune germanophone de Lontzen s'y était opposée par voie judiciaire. Le 19 décembre, trois jours avant les plaidoiries au fond devant le tribunal de commerce de Liège, Tecteo a envoyé deux émissaires liégeois - André Gilles (PS) et Dominique Drion (CDH) - proposer à la commune de renégocier le rapport d'échange des parts de l'intercommunale ALG. En référé, la présidente du tribunal de commerce avait donné raison à la commune, défendue par Me Pierre Pichault. En appel, le référé avait été défavorable. Si le tribunal accepte le report, il reste trois mois aux parties pour trouver une solution. C'est la reconnaissance implicite que le combat de Lontzen avait un certain fondement juridique. La question est de savoir si les autres communes concernées pourront bénéficier, par ricochet, d'un éventuel arrangement. La commune germanophone ne mène pas un combat personnel. Le rapport d'échange des parts (environ 500 000) de toutes les communes concernées devrait également être revu. Ce qui devrait leur donner une représentation plus consistante (900 000 parts) au sein de Tecteo.

M.-C.R.

En savoir plus sur:

Nos partenaires