Aéroport : contrôles de traces d'explosifs sur les passagers

31/08/15 à 17:57 - Mise à jour à 17:57

Source: Belga

Une nouvelle réglementation européenne visant à détecter d'éventuelles traces d'explosifs sur les passagers dans les aéroports entre en vigueur mardi. Les aéroports du pays ont dès lors investi dans de nouveaux équipements spécialisés, indiquent-ils lundi.

Aéroport : contrôles de traces d'explosifs sur les passagers

© Belga

Cette nouvelle mesure découle des règlements émis par l'Union européenne l'an dernier, visant à ce que tous les aéroports européens aient recours à des techniques spécialisées pour la détection d'explosifs dissimulés sur les passagers et de traces d'explosifs dans leurs bagages à main. Si la détection de traces d'explosifs se fait déjà pour les bagages de cabine depuis le 1er mars dernier, elle doit aussi se faire sur les passagers dès le 1er septembre. Dès lors, les passagers de Brussels Airport seront contrôlés de façon aléatoire sur la présence de traces d'explosifs, annonce l'aéroport. Les quelque 800 agents de sécurité chargés du contrôle et de la fouille des bagages ont par ailleurs été spécialement formés aux nouvelles procédures en vigueur. Brussels Airport a investi 1,5 million d'euros en équipements pour répondre à cette mesure.

Du côté de l'aéroport de Charleroi, ce sont 330.000 euros qui ont été investis dans l'acquisition de onze nouvelles machines pour la détection de traces d'explosifs sur les passagers et bagages à main, précise Vincent Grassa, porte-parole de BSCA. L'aéroport était déjà équipé de quatre machines du type.

L'aéroport de Liège s'est aussi adapté à la règlementation. Une équipe "dûment certifiée pour le contrôle" des passagers et de leurs bagages est ainsi actuellement opérationnelle 24h/24 au sein de l'aéroport, selon Liege Airport Security (LAS). De plus, l'infrastructure s'est dotée de deux équipements de détection de traces d'explosifs. Des fouilles manuelles auront lieu en cas de suspicion dans les bagages ou sur les passagers. Des contrôles aléatoires pourront aussi intervenir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires